best replica uhren is simple perform and simple to see. www.youngsexdoll.com forum created command through workspace altar. swiss grade replica-watches.is. your brilliant blend of delightful quality and delightful appearances could be the characteristic of who sells the best rolex replica. upscalerolex old-time appeal with a touch of modern sophistication.

tres-utile.fr

Troubles de saignement : définition, cause, symptômes, traitement

Rate this post

Un trouble de saignement est une condition qui affecte la manière dont votre sang coagule normalement. En cas d’accident ou de blessure, le sang se met normalement à coaguler pour éviter une perte de sang massive. Il arrive que le mécanisme de coagulation du sang soit déficient, d’où un saignement rapide ou prolongé.

Les troubles de saignement n’affectent pas toujours le sang qui sort du corps. Il existe de multiples troubles qui provoquent des saignements sous la peau ou dans le cerveau.

Causes

Les troubles de saignement sont souvent dus à un défaut de coagulation sanguine. Plusieurs conditions sont susceptibles d’affecter la manière dont le sang coagule. De multiples causes sont liées au déficit du plasma (composante liquide du sang) en protéines. Ces protéines sont directement responsables de la manière dont le sang coagule (ou forme des caillots). Dans le cas de certaines maladies, ces protéines sont susceptibles d’être totalement manquantes, ou de présenter une numération faible. La majorité de ces affections est d’origine héréditaire (à savoir qu’en tant que maladie congénitale, elle est transmise de parent à enfant par les gènes). Cependant, certaines peuvent se développer en raison d’autres pathologies.

Les états susceptibles d’entraîner des troubles de saignement sont notamment les suivants :

  • maladie du foie ;
  • faible numération en globules rouges ;
  • déficit en vitamine K ;
  • effets secondaires des médicaments

Les médicaments qui inhibent la capacité du sang à coaguler (c’est-à-dire, à former des caillots), sont des anticoagulants .

Types

Divers types de troubles de saignement peuvent être innés (transmis génétiquement) ou acquis. Certains de ces troubles provoquent des saignements spontanés, d’autres interviennent suite à un accident.

Les troubles de saignements congénitaux les plus courants sont les suivants :

  • hémophilies de types A et B : Elles sont dues à un déficit (ou insuffisance) en certaines protéines coagulantes autrement désignées facteurs de coagulation. Ce trouble entraîne des saignements importants ou inhabituels.
  • Déficits en facteurs II, V, VII, X, XII : se rapportent aux problèmes de coagulation sanguine ou de saignements anormaux ;
  • maladie (ou syndrome) de Von Willebrand : il s’agit du trouble de saignement d’origine congénitale le plus courant, dû à un déficit en facteur de von Willebrand, qui aide les globules à s’agréger et à adhérer à la paroi des capillaires sanguins.

Certaines affections ou maladies peuvent également entraîner un déficit d’un ou plusieurs des facteurs de coagulation. Les causes les plus courantes des troubles de saignement acquis sont des insuffisances hépatiques chroniques terminales ou une carence en vitamine K. Selon l’association américaine de chimie clinique (American Association of Clinical Chemistry, AACC), la raison en est que la plupart des facteurs de coagulation sanguine sont produits par le foie, et que certains facteurs de coagulation dépendent de la vitamine K (AACC, 2011).

Identification des troubles de saignement | Symptômes

Le principal signe de trouble de saignement est un saignement prolongé ou excessif. Ce saignement est généralement plus important que la normale et non provoqué.

Autres signes de troubles de saignement :

  • ecchymoses inexpliquées ;
  • règles abondantes ;
  • saignements de nez fréquents.

Diagnostic

Avant de diagnostiquer un trouble de saignement, votre médecin va passer en revue vos antécédents médicaux. Au cours de cet examen, le médecin vous interrogera sur les affections dont vous êtes éventuellement affecté(e), ainsi que sur les médicaments que vous prenez.

N’oubliez pas d’indiquer :

  • tout symptôme supplémentaire ;
  • la fréquence des saignements ;
  • durée de l’épisode de saignement ;
  • Votre activité au moment où le saignement a débuté.

Après avoir recueilli ces informations, votre médecin va procéder aux examens suivants :

  • numération globulaire complète : Cet examen a pour objet de vérifier la quantité de perte sanguine, ainsi que la quantité de globules rouges et blancs présents dans votre sang.
  • Test d’agrégation plaquettaire
  • temps de saignement ; cet examen a pour objet de mesurer la vitesse d’obturation des vaisseaux sanguins pour arrêter le saignement.

Traitement

Les solutions de traitement varient en fonction de la cause du saignement.

Apport de suppléments en fer

Si vous présentez une perte sanguine importante, votre médecin pourra vous prescrire des suppléments en fer visant à reconstituer le taux de fer dans votre organisme. Une carence en fer peut entraîner une anémie due à un déficit en fer. Cette condition peut vous donner une sensation de faiblesse, d’essoufflement et d’étourdissements. En plus de votre supplément en fer, vous aurez éventuellement besoin d’une transfusion sanguine.

Transfusions sanguines

La transfusion sanguine remplace le sang perdu par du sang fourni par un donneur. Pour éviter les complications, le groupe sanguin du donneur doit correspondre au vôtre. Cette intervention est uniquement pratiquée en milieu hospitalier.

Les traitements supplémentaires incluent notamment :

  • un remplacement du facteur de coagulation ;
  • une nouvelle transfusion de plasma congelé ;

Complications

Les meilleurs résultats sont obtenus par un traitement précoce. Des complications sont prévisibles en cas de traitement tardif. Des complications peuvent également intervenir si le trouble est grave ou s’il entraîne une perte de sang excessive.

Les complications ordinaires des troubles de saignement incluent notamment :

  • un aignement dans le cerveau ;
  • un saignement dans les intestins ;
  • un saignement dans les articulations ;
  • des douleurs articulaires.