best replica uhren is simple perform and simple to see. www.youngsexdoll.com forum created command through workspace altar. swiss grade replica-watches.is. your brilliant blend of delightful quality and delightful appearances could be the characteristic of who sells the best rolex replica. upscalerolex old-time appeal with a touch of modern sophistication.

tres-utile.fr

Test de la protéine C réactive : définition, cause, symptômes, traitement

Rate this post

La protéine C-réactive (CRP) est une substance produite par le foie en réponse à l’inflammation. La protéine C-réactive est également désignée protéine C-réactive de haute sensibilité (hs-CRP), ou ultrasensible (US-CRP) ou encore simplement CRP.

Des taux élevés de CRP dans le sang sont le signe de la présence éventuelle d’une inflammation dans le corps. L’inflammation (si elle n’a rien de spécifique en soi) peut être le signe d’une foule d’autres problèmes de santé, y compris une infection asymptomatique, de l’arthrite, une insuffisance rénale, une pancréatite, pour ne citer que quelques exemples. Des taux élevés de CRP sont susceptibles d’exposer les patients à un risque accru de pathologie artéro-coronarienne, ce qui peut entraîner une crise cardiaque.

L’analyse de CRP est une analyse de sang conçue pour mesurer la quantité de CRP dans le sang. Parce qu’elle ne nécessite qu’une prise de sang, l’analyse de CRP peut être effectuée avec un dépistage du taux de cholestérol ou autre analyse de sang de routine.

Taux de protéine C réactive élevés

Taux de protéine C réactive élevés

Il n’existe pas de consensus au sein du corps médical sur les implications liées à des taux de CRP élevés. Certains estiment cependant qu’il existe une corrélation entre des taux de CRP élevés et la crise cardiaque ou l’AVC. Dans le cadre d’une étude clinique réalisée sur 18 000 adultes en bonne santé, les taux élevés de CRP ont été associés à un risque de crise cardiaque trois fois supérieur à la normale. Une autre étude centrée sur des femmes faisait apparaître que les taux de CRP étaient plus prédictifs de pathologies coronariennes qu’un taux de cholestérol élevé (un facteur de risque pourtant plus couramment cité).

En règle générale, l’examen est prescrit pour déterminer le risque de crise cardiaque ou d’AVC. Les médecins peuvent également prescrire une analyse de CRP après l’intervention chirurgicale afin de détecter des signes éventuels d’infection post-opératoire. Ils peuvent également s’en servir pour effectuer un suivi d’un certain nombre de maladies inflammatoires, notamment :

  • pathologie pelvienne inflammatoire :
  • maladie intestinale inflammatoire ;
  • arthrite.
  • pathologies du système immunitaire (lupus, par exemple).

Test

Test

Aucune préparation spéciale n’est requise, et vous pouvez vous alimenter normalement le jour de l’analyse. Pour administrer ce test, l’infirmier/infirmière ou un autre professionnel de la santé va procéder à une prise de sang, généralement dans le creux du coude, ou sur le revers de la main.

Le peau qui recouvre la veine sera d’abord nettoyée à l’aide d’un antiseptique. L’infirmier/infirmière ou le prestataire de soins va ensuite entourer un ruban élastique (ou garrot) autour du bras, de sorte que les veines ressortent légèrement. Le praticien insère ensuite une petite aiguille dans la veine et recueille le sang dans un flacon stérile.

Une fois la prise de sang effectuée, on retire le garrot et il vous est demandé d’exercer une pression sur le site de la piqûre avec un morceau de gaze. Du ruban adhésif ou un bandage pourront être utilisés pour maintenir la gaze en place.

Risques

Il s’agit d’une analyse de routine n’impliquant que de faibles risques. Cependant, la prise de sang peut dans de rares cas présenter les complications suivantes :

  • une hémorragie ;
  • des vertiges et étourdissements ;
  • une infection sur le site de la piqûre.

Le dosage de la CRP peut permettre de déterminer le risque de pathologie cardiaque d’un patient, en particulier en association avec des taux élevés de cholestérol. Les avantages de cette analyse l’emportent sur les risques de complications éventuelles, en particulier pour les personnes exposées à un risque de pathologie cardiaque ou d’AVC, ou encore chez celles qui ont subi récemment une intervention chirurgicale.

Résultats

La protéine C-réactive se mesure en milligrammes de CRP par litre de sang (mg/L). En règle générale, il est préférable d’avoir un taux de protéine C réactive faible au lieu d’un taux élevé, ce dernier étant indicateur d’inflammation.

Selon la Cleveland Clinic, un résultat inférieur à 1 mg/L indique un faible risque de pathologie cardiovasculaire. Une lecture comprise entre 1 et 2,9 mg/L indique un risque intermédiaire. Une lecture supérieure à 3 mg/L indique que vous présentez un risque élevé de pathologie cardiovasculaire. Un résultat supérieur à 10 mg/L pourra indiquer la nécessité d’analyses complémentaires afin de déterminer la cause de l’inflammation grave. (Cleveland Clinic)

Un résultat particulièrement élevé de CRP (supérieur à 10 mg/L) pourra indiquer:

  • une infection
  • une poussée active d’arthrite ;
  • une maladie intestinale inflammatoire ;
  • la tuberculose ;
  • un lupus ou autre maladie immunitaire et/ou des tissus conjonctifs ;
  • un cancer
  • une pneumonie.

Il est à noter que les taux de CRP peuvent également être élevés au cours de la seconde moitié de la grossesse, ou chez les patients sous contraceptifs oraux.

Il est à noter que cette analyse ne fournit PAS une image complète de votre risque de pathologie cardiovasculaire. Votre médecin pourra vous prescrire un dosage de cholestérol, une épreuve (ou test) d’effort, ou encore un angiogramme coronarien afin de mieux cerner votre risque de pathologie coronarienne.