best replica uhren is simple perform and simple to see. www.youngsexdoll.com forum created command through workspace altar. swiss grade replica-watches.is. your brilliant blend of delightful quality and delightful appearances could be the characteristic of who sells the best rolex replica. upscalerolex old-time appeal with a touch of modern sophistication.

tres-utile.fr

Analyse de sang différentielle : définition, cause, symptômes, traitement

Rate this post

L’analyse de sang différentielle (également désignée numération différentielle des globules blancs) mesure le nombre de chacun des cinq types de globules blancs présents dans le sang :

  • neutrophiles ;
  • lymphocytes ;
  • monocytes ;
  • éosinophiles ;
  • basophiles.

Cette analyse permet de détecter des cellules anormales ou immatures. Elle peut servir à diagnostiquer une infection, inflammation, leucémie ou trouble du système immunitaire.

Votre médecin pourra vous prescrire une analyse de sang différentielle dans le cadre d’un examen de santé de routine. L’analyse de sang différentielle est souvent effectuée dans le cadre d’une numération complète, ou si les résultats de la numération ne s’inscrivent pas dans une fourchette normale.

Votre médecin pourra également vous prescrire une analyse de sang différentielle si il ou elle pense que vous êtes éventuellement atteint(e) d’une infection, inflammation, d’un trouble de la moelle épinière ou d’une pathologie auto-immune.

Votre médecin va vérifier vos taux de globules blancs en effectuant une analyse à partir d’un échantillon de votre sang. En règle générale, il vous sera demandé de vous rendre dans un laboratoire d’analyses cliniques en externe où la prise de sang sera effectuée. Le prestataire de soins de santé du laboratoire va utiliser une petite aiguille pour prélever du sang sur votre bras ou votre main. Ce test ne requiert pas de préparation.

Une fois l’échantillon prélevé, un technicien de laboratoire va placer une goutte de sang sur une lamelle de verre transparent et l’étaler pour bien répartir le sang. Le frottis sanguin est ensuite coloré à l’aide d’un milieu de contraste qui va aider à établir une distinction entre les divers types de globules sanguins dans l’échantillon. Le technicien de laboratoire va ensuite compter le nombre de chacun des types de globules sanguins (soit à la main, soit par ordinateur).

Le risque de complications dû à une prise de sang est extrêmement faible. Certaines personnes éprouvent une légère douleur ou une sensation d’étourdissement pendant le prélèvement. Après la prise de sang, il est possible qu’une ecchymose, un léger saignement, une infection ou un hématome (bosse remplie de sang sous la peau) se développe sur le site de la piqûre.

Votre alimentation, l’exercice et le stress sont susceptibles d’affecter votre numération en globules blancs. Une augmentation anormale d’un type de globule blanc est susceptible d’entraîner la diminution d’un autre type de ces globules : ces deux résultats anormaux peuvent être dus au même état sous-jacent.

Chez les personnes en bonne santé, les pourcentages de globules blancs dans l’échantillon sont comme suit :

  • neutrophiles : 40 à 60 pour cent
  • lymphocytes : 20 à 40 pour cent
  • monocytes : 2 à 8 pour cent
  • éosinophiles : 1 à 4 pour cent
  • basophiles : 0,5 à 1 pour cent

Il est possible que votre taux de neutrophiles dans le sang soit trop élevé si vous subissez :

  • une infection aiguë (en particulier bactérienne) ;
  • un stress extrême ;
  • une éclampsie (complication de la grossesse) ;
  • une inflammation (par exemple une affection intestinale inflammatoire ou une polyarthrite rhumatoïde) ;
  • une lésion des tissus due à un traumatisme ;
  • une leucémie chronique ;

Il est possible que votre taux de neutrophiles dans le sang soit trop faible si vous subissez :

  • une anémie aplastique (une diminution du nombre de globules produits par la moelle épinière) ;
  • des traitements chimiothérapeutiques ;
  • une infection bactérienne ou virale grave ou généralisée.

Un pourcentage plus élevé de lymphocytes dans le sang peut être dû à :

  • une infection bactérienne chronique ;
  • une hépatite ;
  • un myélome multiple (cancer des plasmocytes de la moelle épinière) ;
  • une infection virale (mononucléose, oreillons ou rougeole) ;
  • une leucémie lymphocytique ;
  • un lymphome (cancer des globules blancs provenant des ganglions lymphatiques) ;

Une diminution du pourcentage de lymphocytes dans le sang peut être due à :

  • des lésions de la moelle épinière dues à une chimiothérapie ou radiothérapie ;
  • le VIH, la tuberculose ou une infection hépatique ;
  • une leucémie ;
  • une infection grave (sepsie, par exemple) ;
  • une affection auto-immune (lupus ou polyarthrite rhumatoïde).

Votre pourcentage de monocytes dans le sang peut s’avérer trop élevé si vous présentez :

  • une maladie inflammatoire chronique (maladie inflammatoire des intestins) ;
  • une infection parasitaire ou virale ;
  • une infection bactérienne du cœur ;
  • Une collagénose avec manifestations vasculaires (lupus, vascularite, ou polyarthrite rhumatoïde) ;
  • certains types de leucémie ;

Il est possible que votre taux d’éosinophiles dans le sang soit trop élevé si vous subissez :

  • une réaction allergique ;
  • une inflammation cutanée (eczéma ou dermatite par exemple) ;
  • une infection parasitaire
  • Un trouble inflammatoire (affection inflammatoire des intestins ou maladie cœliaque) ;
  • certains cancers.

Votre pourcentage de basophiles dans le sang peut s’avérer trop élevé si vous présentez :

  • une allergie alimentaire grave ;
  • une inflammation ;
  • une leucémie ;

Si vous présentez une hausse ou une baisse persistante des taux de ces divers types de globules blancs, votre médecin vous prescrira probablement d’autres tests, par exemple une biopsie de la moelle épinière, afin d’en déterminer la cause sous-jacente. Une fois la cause de l’anomalie de vos résultats identifiée, votre médecin abordera avec vous les solutions de prise en charge à envisager.