best replica uhren is simple perform and simple to see. www.youngsexdoll.com forum created command through workspace altar. swiss grade replica-watches.is. your brilliant blend of delightful quality and delightful appearances could be the characteristic of who sells the best rolex replica. upscalerolex old-time appeal with a touch of modern sophistication.

tres-utile.fr

Otite moyenne aiguë : définition, cause, symptômes, traitement

Rate this post

Un nourrisson, d’un naturel doux, devient soudainement très difficile et pleure intensément. Un petit enfant saisit son oreille en grimaçant de douleur. Un enfant plus âgé se plaint d’une douleur auriculaire. Ces comportements indiquent souvent que l’enfant souffre d’une otite moyenne aiguë, ou OMA, qui est un type d’infection auriculaire. Il s’agit d’une infection courte mais douloureuse qui provoque une inflammation de l’oreille moyenne, située derrière le tympan.

Causes

Une OMA se produit quand la trompe d’Eustache (la trompe qui s’étend du milieu de l’oreille à l’arrière de la gorge) est gonflée ou bloquée et retient du liquide dans l’oreille moyenne. Le liquide retenu peut s’infecter. La trompe d’Eustache d’un jeune enfant est plus courte et plus horizontale que celle d’un enfant plus âgé ou d’un adulte, ce qui la rend plus vulnérable à l’infection.

Le gonflement ou le blocage de la trompe d’Eustache peut être provoqué par divers facteurs :

  • allergies
  • rhume ou grippe
  • infections des sinus
  • infection ou élargissement des végétations adénoïdes
  • tabagisme
  • chez le nourrisson, boire allongé

Risques

Facteurs possibles de risque d’otite moyenne aiguë :

  • être âgé de six à 36 mois
  • utiliser une tétine
  • fréquenter une garderie
  • être nourri au biberon plutôt qu’au sein (nourrissons)
  • boire allongé (nourrissons)
  • récent rhume, grippe ou infection des sinus
  • récente infection auriculaire
  • exposition à la fumée de cigarettes
  • exposition à de hauts niveaux de pollution atmosphérique
  • changements d’altitude
  • changements de climat
  • climat froid
  • facteurs génétiques

Symptômes

Les nourrissons et les enfants peuvent présenter un ou plusieurs des symptômes suivants :

  • cris/larmes
  • irritabilité
  • insomnie
  • se tirer les oreilles
  • mal aux oreilles
  • maux de tête
  • douleur de la nuque et du cou
  • sensation d’encombrement de l’oreille
  • écoulement de liquide de l’oreille
  • fièvre
  • vomissements
  • diarrhée
  • irritabilité
  • perte d’équilibre
  • perte auditive

Diagnostic

Le pédiatre pourra utiliser une ou plusieurs des méthodes suivantes pour diagnostiquer l’OMA :

Otoscope

Le médecin se sert d’un instrument appelé otoscope pour regarder dans l’oreille de l’enfant et détecter une rougeur, un gonflement, du sang, du pus, des bulles d’air ou du liquide dans l’oreille moyenne. L’otoscope peut aussi permettre de détecter une perforation du tympan.

Tympanométrie

Cet examen fait usage d’un petit instrument appelé tympanomètre pour mesurer la pression dans l’oreille de l’enfant afin de déterminer s’il y a eu rupture du tympan.

Réflectométrie

Cet examen fait usage d’un petit instrument appelé réflectomètre qui produit un bruit près de l’oreille de l’enfant. Le médecin peut déterminer la présence de liquide dans l’oreille en écoutant le son renvoyé par celle-ci.

Test auditif

Le médecin peut aussi réaliser un examen audiométrique pour déterminer s’il y a une perte auditive.

Traitement

La plupart des otites moyennes aiguës se guérissent sans traitement antibiotique. Pour éviter l’abus d’antibiotiques et réduire le risque d’effets indésirables causés par ces médicaments, on essaie généralement le traitement à domicile et les antidouleurs avant de recommander les antibiotiques. Traitements possibles contre l’otite moyenne aiguë :

Soins à domicile

Le médecin peut suggérer les traitements à domicile suivants pour soulager la douleur de l’enfant en attendant la résolution de l’infection :

  • appliquer un gant de toilette humecté et tiède sur l’oreille infectée
  • utiliser des gouttes auriculaires antidouleur en vente libre
  • prendre des antidouleurs en vente libre comme Advil, Tylenol ou Motrin

Traitements médicamenteux

Le médecin peut faire une ordonnance pour des gouttes auriculaires antidouleur et des analgésiques puissants. Il pourra également prescrire des antibiotiques si les symptômes ne disparaissent pas au bout de quelques jours avec le traitement à domicile. Dans certains cas, le médecin prescrira les antidouleurs conjointement avec les antibiotiques.

Chirurgie

Si l’infection ne répond pas au traitement ou si elle est récurrente, le médecin pourra recommander une intervention chirurgicale. Options chirurgicales possibles pour le traitement de l’otite moyenne aiguë :

Ablation des végétations

Le pédiatre pourra recommander l’ablation chirurgicale des végétations si elles sont hypertrophiées ou infectées, et si l’infection est récurrente.

Canules auriculaires

Le médecin recommande parfois une procédure chirurgicale consistant à insérer de petites canules dans l’oreille. Ces canules permettent à l’air et au liquide de s’échapper de l’oreille moyenne.

Long terme

L’otite moyenne aiguë s’améliore généralement sans complications, mais l’infection peut réapparaître. Une perte auditive de courte durée peut aussi se produire. Mais l’ouïe revient généralement rapidement suite à un traitement. Parfois, l’otite moyenne aiguë provoque :

  • des infections auriculaires récurrentes
  • un élargissement des végétations
  • un élargissement des amygdales
  • une rupture du tympan
  • une croissance dans l’oreille moyenne, appelée cholestéatome
  • un retard du langage en cas d’OMA récurrente
  • une infection de l’os mastoïde dans le crâne, nommée mastoïdite (rare)
  • une infection cérébrale, nommée méningite (rare)

Prévention

Il est possible de réduire les risques d’OMA en prenant les mesures suivantes :

  • fréquent lavage des mains et des jouets pour réduire les chances d’attraper un rhume ou une autre infection respiratoire
  • évitement de la fumée de cigarettes
  • vaccins antipneumococciques et contre la grippe saisonnière
  • allaitement au sein plutôt qu’au biberon pour les nourrissons
  • évitement de la tétine