best replica uhren is simple perform and simple to see. www.youngsexdoll.com forum created command through workspace altar. swiss grade replica-watches.is. your brilliant blend of delightful quality and delightful appearances could be the characteristic of who sells the best rolex replica. upscalerolex old-time appeal with a touch of modern sophistication.

tres-utile.fr

Ichthyose vulgaire : définition, cause, symptômes, traitement

Rate this post

Il s’agit d’une maladie cutanée qui provoque la formation de plaques de cellules épithéliales sèches et mortes à la surface de la peau. Ces squames s’accumulent et sont disposées comme des écailles de poisson (en grec, ichthyos signifie poisson).

La majorité des cas d’ichthyose sont peu sévères et limités à certaines régions du corps. Cependant, dans certains cas graves les plaques peuvent recouvrir de grandes parties du corps, notamment l’abdomen, le dos, les bras et les jambes.

Causes

Comme pour beaucoup d’autrese maladies dermatologiques, la génétique joue un rôle dans la transmission de l’ichthyose vulgaire. Cette pathologie a un profil héréditaire autosomique dominant, c’est-à-dire qu’il suffit qu’un seul parent possède le gène muté pour le transmettre à son enfant. C’est une des atteintes cutanées héréditaires les plus fréquentes.

Elle peut être présente à la naissance ou apparaître pendant les premières années de vie d’un enfant, mais elle disparaît généralement dans la petite enfance, chez certains de façon permanente, mais chez d’autres elle peut revenir à l’âge adulte.

Les adultes peuvent développer l’ichthyose vulgaire sans être porteurs du gène défectueux. Selon la clinique Mayo, cette occurrence, bien que rare, est le plus souvent associée à d’autres maladies, dont le cancer, l’insuffisance rénale chronique ou la maladie thyroïdienne.

L’ichthyose vulgaire peut aussi accompagner d’autres maladies cutanées, telles que la dermatite atopique (eczéma) ou la kératose pilaire. La dermatite atopique, mieux connue sous le nom d’eczéma, est notoire pour ses éruptions cutanées prurigineuses. La peau affectée peut aussi être épaisse et squameuse (écailleuse). Les boutons blancs ou rouges causés par la kératose pilaire peuvent ressembler à de l’acné, mais ils apparaissent habituellement sur les bras, les cuisses ou les fesses. Cette maladie peut aussi provoquer des plaques de peau rugueuses.

Symptômes

Les symptômes de cette pathologie empirent généralement en hiver, quand l’air est froid et sec.

Ces symptômes comprennent :

  • cuir chevelu squameux
  • démangeaisons
  • squames polygonales sur la peau
  • squames marron, grises ou blanches
  • sécheresse extrême de la peau
  • épaississement de l’épiderme

Les plaques de peau sèche apparaissent habituellement sur les coudes et la partie inférieure des jambes, créant le plus souvent des segments épais et foncés sur les tibias. Dans les cas prononcés, l’ichthyose vulgaire peut aussi causer des craquelures sur la plante des pieds ou la paume des mains.

Diagnostic

Un dermatologue (médecin spécialisé dans les maladies de la peau) peut généralement diagnostiquer l’ichthyose vulgaire après un simple examen visuel.

Il vous demandera si vous avez des antécédents familiaux de maladies cutanées, l’âge auquel vos symptômes se sont déclarés pour la première fois et si vous souffrez d’autres atteintes cutanées.

Il prendra note également des emplacements des plaques squameuses. Cela l’aidera à vérifier plus tard l’efficacité du traitement qu’il vous prescrira.

Il pourra également recommander d’autres examens, comme une analyse de sang ou une biopsie cutanée, pour exclure toute autre maladie dermatologique, comme le psoriasis, qui provoque des symptômes similaires. Une biopsie cutanée consiste à couper une petite section de la peau affectée afin de l’examiner au microscope.

Traitement

Comme les chercheurs n’ont pas encore trouvé de remède pour guérir l’ichthyose vulgaire, le seul moyen de contrôler les symptômes est de recevoir un traitement continu.

La première ligne de défense contre une peau squameuse et sèche est l’utilisation régulière de produits hydratants épais sur les régions affectées. Cela peut inclure l’application de crèmes et pommades épaisses plusieurs fois par jour. Les experts de la clinique Mayo suggèrent d’utiliser des produits hydratants contenant de l’urée ou du propylène glycol – même simplement de la vaseline. Pour obtenir les meilleurs résultats possibles, ces experts recommandent d’appliquer ces produits directement au sortir de l’eau (Clinique Mayo). L’utilisation de savons hydratants sans parfums ni colorants peut également aider.

Le médecin peut aussi prescrire des crèmes ou pommades spécialisées pour aider à hydrater la peau, se débarrasser de la peau morte et contrôler l’inflammation et les démangeaisons. Ces produits topiques peuvent contenir les ingrédients suivants :

  • acide lactique ou autres alphahydroxyacides ; ces composés, également utilisés dans les produits cosmétiques antivieillissement, aident la peau à rester hydratée et réduisent la desquamation.
  • rétinoïdes : ces substances, dérivées de la vitamine A, peuvent avoir des effets secondaires nocifs, comme la tuméfaction des lèvres, la chute des cheveux ou des malformations congénitales (en cas de consommation pendant la grossesse) ; les rétinoïdes peuvent être utilisés dans les cas difficiles pour ralentir la production des cellules cutanées. (Clinique Mayo)

Prise en charge

Il est parfois difficile de vivre avec cette maladie, ou une maladie de peau similaire, particulièrement pour les enfants. Quand l’impact esthétique de la maladie devient intolérable, il est recommandé de contacter un groupe de soutien ou de consulter un psychologue. Ces thérapies peuvent aider à regagner confiance en soi et à gérer toutes éventuelles difficultés émotionnelles.

La clé pour réussir à vivre avec cette pathologie est d’apprendre à la gérer dans le cadre de la routine quotidienne.