best replica uhren is simple perform and simple to see. www.youngsexdoll.com forum created command through workspace altar. swiss grade replica-watches.is. your brilliant blend of delightful quality and delightful appearances could be the characteristic of who sells the best rolex replica. upscalerolex old-time appeal with a touch of modern sophistication.

tres-utile.fr

Comment votre médecin peut-il diagnostiquer la maladie de Crohn ?

Rate this post

Étant donné qu’il n’existe pas de test de diagnostic probant unique pour la maladie de Crohn, un médecin devra peut-être appuyer son diagnostic de la maladie de Crohn sur un examen physique, sur le dossier médical du patient et sur les résultats d’examens de laboratoire ou d’imagerie.

Ce qui rend le diagnostic encore plus difficile à établir, c’est que la maladie de Crohn est souvent confondue avec d’autres pathologies graves telles que la maladie intestinale inflammatoire et la colite ulcéreuse. Il existe toutefois certaines différences très marquées. Contrairement aux personnes souffrant d’une colite ulcéreuse, une personne souffrant de la maladie de Crohn risque d’avoir des fistules et des abcès autour de l’anus, ainsi que des ulcères à l’intérieur du canal anal. Ces problèmes peuvent survenir parce que la maladie de Crohn pénètre dans les couches les plus profondes des parois intestinales, tandis que la colite ulcéreuse se limite aux couches supérieures. Par ailleurs, la maladie de Crohn peut affecter n’importe quelle partie du tube digestif, alors que la colite ulcéreuse est limitée au côlon (gros intestin).

Votre premier rendez-vous

Afin d’effectuer un diagnostic approprié, votre médecin voudra connaître vos symptômes, vos antécédents médicaux, et les types et doses de tous les médicaments que vous prenez. Tenez vous prêt à décrire vos symptômes en détail (sans tentative d’auto-diagnostic) et pensez à apporter une liste de questions, ainsi qu’un carnet pour prendre des notes.

Le médecin surveillera particulièrement les symptômes qui pourraient indiquer la maladie de Crohn, notamment : douleurs abdominales ressemblant à des crampes, diarrhée fréquente et saignements rectaux. Une personne souffrant de la maladie de Crohn perdra souvent du poids parce que son alimentation lui est trop pénible. Les autres symptômes peuvent inclure : besoin pressant d’aller à la selle, fatigue chronique et augmentation des gaz.

Un autre signe pouvant indiquer qu’il s’agit de la maladie de Crohn est l’existence d’une zone gonflée, douloureuse et étendue du côté inférieur droit de l’abdomen. Une maladie périanale (fistules et abcès autour de l’anus) indique presque toujours la présence de la maladie de Crohn.

Examens initiaux

Le premier examen que votre médecin prescrira est probablement une analyse de sang. Une analyse de sang peut indiquer si vous absorbez les nutriments correctement ou non, s’il existe une inflammation quelque part dans votre organisme ou si vous souffrez d’anémie.

Une culture de selles peut permettre de déterminer la présence d’une infection ou de sang dans les intestins. Si vos symptômes suggèrent une autre pathologie que la maladie de Crohn, votre médecin pourra prescrire des examens pour une autre maladie. Par exemple, s’il soupçonne une intolérance au lactose, il pourra effectuer ce qu’on appelle une épreuve respiratoire. Si le lactose est métabolisé dans le côlon plutôt que dans l’intestin grêle, ceci libère de l’hydrogène, qui peut être mesuré dans l’air expulsé.

Autres examens

Si les examens initiaux ne permettent pas de déterminer qu’il ne s’agit pas de la maladie de Crohn, votre médecin pourra prescrire d’autres examens. Ces examens pourraient inclure un lavement barytée (procédure utilisant des images radiographiques pour chercher une maladie dans le gros intestin) ou une série d’examens gastro-intestinaux dans le cadre desquels des rayons X sont utilisés pour observer l’intestin grêle. D’autres technologies d’imagerie plus pointues, telles qu’une IRM ou un scanner, peuvent également être utilisées.

Une coloscopie, une endoscopie ou une sigmoïdoscopie peut être prescrite pour observer l’intérieur des intestins et éventuellement pour en prélever des échantillons de tissus à des endroits différents. Une biopsie sur le tissu peut confirmer ou infirmer un diagnostic de la maladie de Crohn. Votre médecin pourra effectuer une entéroscopie, principalement pour éliminer la possibilité d’autres pathologies, étant donné que cette procédure ne permet pas d’atteindre les parties des intestins dans lesquelles la maladie de Crohn est observée le plus souvent.

Diagnostic de la maladie de Crohn

Votre médecin fera preuve de compassion et de psychologie en vous présentant un diagnostic de la maladie de Crohn pour la première fois. Lorsqu’on leur annonce le diagnostic, les patients éprouvent souvent des émotions variées pouvant aller de la colère parce qu’ils se rendent compte qu’ils vont devoir vivre avec une maladie chronique à un soulagement parce qu’ils apprennent finalement la cause de leur symptômes. Votre médecin vous rassurera en vous expliquant que bien qu’il n’existe pas actuellement de remède, la maladie de Crohn est une maladie qui peut être traitée. En réalité, de nombreuses personnes souffrant de cette maladie mènent des vies actives et productives.

Soins de suivi

Comme il n’existe pas de remède pour la maladie de Crohn, les traitements médicaux sont conçus pour réduire l’inflammation et promouvoir la rémission. Les médicaments utilisés pour traiter la maladie de Crohn aujourd’hui incluent des médicaments anti-inflammatoires de la catégorie des aminosalicylates (5-ASA), des corticostéroïdes tels que prednisone et des modificateurs du système immunitaire tels que de l’azathioprine et la 6-mercaptopurine (6-MP). Les autres traitements peuvent inclure des antibiotiques et des thérapies biologiques (qui peuvent soulager les patients dont l’organisme ne répond pas aux thérapies traditionnelles).

Une intervention chirurgicale est quelquefois nécessaire pour empêcher les complications ou pour atténuer des symptômes plus graves. Un bon médecin vous renseignera sur les nouveaux traitements et les avancées dans le domaine (qui seront imminents pour beaucoup d’entre eux), et il répondra à vos questions à tous les stades de la maladie.