best replica uhren is simple perform and simple to see. www.youngsexdoll.com forum created command through workspace altar. swiss grade replica-watches.is. your brilliant blend of delightful quality and delightful appearances could be the characteristic of who sells the best rolex replica. upscalerolex old-time appeal with a touch of modern sophistication.

tres-utile.fr

Allergies et génétique : définition, cause, symptômes, traitement

Rate this post

De toutes les choses que vos parents peuvent faire pour vous, transmettre des allergies n’est pas ce qu’il y a de mieux.

Les allergies sont des réactions énervantes (et parfois mortelles) du corps face à des substances inoffensives telles que le pollen ou les cacahuètes. Elles surviennent lorsque votre système immunitaire interprète des protéines de ces allergènes comme une menace pour le corps. Le corps réagit comme s’il s’agissait d’une bactérie ou d’un virus mais de façon encore plus vigoureuse.

La recherche sur les allergies n’a pas complètement démontré pourquoi le corps réagit de cette façon. Toutefois, elle montre que les allergies partagent un lien génétique. Cela signifie que les parents peuvent les transmettre à leurs enfants.

Bien que les réactions allergiques partagent un lien génétique, ce n’est pas le cas des allergies spécifiques. Si vos parents présentent des allergies saisonnières, vous pouvez présenter un risque plus élevé de les développer également. Cela ne veut pas dire que vous aurez la même allergie cependant.. Votre corps a des chances d’avoir des réactions allergiques, mais cela pourrait être aux cacahuètes, aux fruits de mer ou à d’autres allergènes courants.

Facteurs de risques familiaux

null

Une étude publiée dans la Revue de l’allergie et de l’immunologie clinique (Journal of Allergy and Clinical Immunology) a établi un lien génétique spécifique au genre dans les allergies héréditaires. L’étude a découvert que les mères atteintes d’eczéma, une dermatose allergique, avaient 50 % de plus de chances d’avoir une fille atteinte d’eczéma. Il en est de même pour les pères et leurs fils.

Des médecins du Southampton University Hospital Foundation Trust dans le Hampshire, au Royaume-Uni, ont mené cette étude. Elle a évalué 1 456 patients âgés de 23 ans. Au-delà du lien avec l’eczéma, ils ont découvert que le risque d’asthme chez les garçons doublait si le père avait été atteint d’asthme, ce qui n’était pas le cas si c’était la mère qui en avait été atteinte (HSJ, 2012).

Autres facteurs

Autres facteurs

Les chercheurs ont fait des découvertes importantes concernant d’autres facteurs qui contribuent à la façon dont les allergies touchent les membres d’une famille.

Par exemple, une étude a examiné les allergies chez des faux et des vrais jumeaux. Parmi les personnes étudiées, les chercheurs ont découvert que 7 % des paires de faux jumeaux partageraient une allergie aux cacahuètes. Par contre, 64 % des vrais jumeaux auraient la même allergie. Ceci a établi le lien entre les allergies et la génétique, étant donné que les vrais jumeaux partagent exactement le même ADN. Les faux jumeaux ne partagent environ que la moitié des 25 000 gènes de leur ADN.

Malgré tout, bien que les membres d’une famille partagent les mêmes gènes, ils partagent également les mêmes lieux de vie et les mêmes habitudes alimentaires. Ceci peut avoir un impact sur les allergies. Par exemple, une étude a montré que les habitudes alimentaires d’une mère pouvaient affecter le potentiel d’un enfant vis-à-vis d’une allergie aux arachides.

D’après l’étude publiée dans la revue Pédiatrie (Pediatrics), si une mère mange des cacahuètes en étant enceinte, le risque qu’un enfant développe une allergie aux arachides peut être multiplié par quatre. L’étude a également découvert que si elle mange des cacahuètes en allaitant, les risques de l’enfant sont multipliés par deux. Toutefois, les données montrent que si une femme enceinte évite les cacahuètes durant sa grossesse, cela ne réduit absolument pas le risque d’un enfant d’avoir une allergie aux arachides (Pediatrics, 2008).

Ce que vous pouvez faire

Ce que vous pouvez faire

Parlez à votre médecin si vos parents souffrent d’allergies – même si vous ne montrez aucun symptôme. Cela pourra prévenir toute complication future, telle qu’une réaction allergique à des médicaments dont vous n’avez pas conscience.

Si vous remarquez l’apparition de symptômes d’allergie, vous serez en mesure de recevoir des traitements d’immunothérapie plus tôt. L’immunothérapie fait appel à une série de piqûres de désensibilisation pendant trois à cinq ans. Les piqûres contiennent des extraits des allergènes pour aider le corps à s’acclimater à l’allergène. Ceci aide à prévenir les réactions allergiques.

Si vous souffrez d’allergies et que vous avez des inquiétudes à propos de votre enfant, parlez à votre pédiatre. Le médecin pourra expliquer les allergies potentielles que votre enfant est susceptible de développer et ce que vous pouvez faire dans ce cas.

Article Resources

  • Conditions – Are peanut allergies genetic?. (2007, June 13). Stanford at the Tech: Understanding Genetics. Retrieved September 14, 2012, from http://genetics.thetech.org/ask/ask224
  • Eating and nutrition: Peanut allergies, children and pregnancy. (2009, January). March of Dimes. Retrieved September 14, 2012, from http://www.marchofdimes.com/pregnancy/nutrition_peanut.html
  • Greer, F.R., Sicherer, S.H., Burks, A.W., & the Committee on Nutrition and Section on Allergy and Immunology. (2008, January 1). Effects of Early Nutritional Interventions on the Development of Atopic Disease in Infants and Children: The Role of Maternal Dietary Restriction, Breastfeeding, Timing of Introduction of Complementary Foods, and Hydrolyzed Formulas. Pediatrics, 121(1), 183-191. Doi:10.1542/peds.2007-3022
  • Holloway, J.W., Yang, I.A., & Holgate, S.T. (2010, February). Genetics of allergic disease. The Journal of Allergy and Clinical Immunology, 125(2, Suppl. 2), S81-S94. Retrieved September 14, 2012, from http://www.jacionline.org/article/S0091-6749(09)01742-4/abstract
  • Research establishes gender link in allergy hereditary. (2012, August 10). Health Service Journal. Retrieved September 14, 2012, from http://www.hsj.co.uk/hsj-local/acute-trusts/southampton-university-hospitals-nhs-trust/research-establishes-gender-link-in-allergy-hereditary/5048120.article?blocktitle=Latest-clinical-research-news&contentID=8152