best replica uhren is simple perform and simple to see. www.youngsexdoll.com forum created command through workspace altar. swiss grade replica-watches.is. your brilliant blend of delightful quality and delightful appearances could be the characteristic of who sells the best rolex replica. upscalerolex old-time appeal with a touch of modern sophistication.

tres-utile.fr

Vessie neurogène : définition, cause, symptômes, traitement

Rate this post

Votre vessie a besoin de muscles pour se contracter et pour se détendre lorsque vous êtes prêt à uriner. Votre cerveau contrôle normalement ce processus, mais parfois le message selon lequel vous avez besoin d’uriner n’est pas envoyé par votre cerveau à votre vessie. C’est un trouble appelé vessie neurogène. Le traitement pour ce problème peut vous aider à reprendre le contrôle de votre miction.

Symptômes

La vessie neurogène cause une perte de contrôle de votre capacité d’uriner. Ceci peut avoir pour effet que vous urinez trop ou trop peu, ce qui peut être mauvais dans les deux cas.

Symptômes de la vessie neurogène :

  • miction goutte à goutte
  • incapacité de vider complètement la vessie
  • besoin de forcer lors des mictions
  • perte de contrôle de la vessie ou des intestins
  • infections plus fréquentes des voies urinaires
  • incontinence mictionnelle
  • difficulté à déterminer quand votre vessie est pleine

Consultez votre médecin si vous remarquez ces symptômes ou d’autres symptômes associés à votre vessie.

Causes

La vessie neurogène est un trouble causé par le dysfonctionnement des nerfs connectant la vessie et le cerveau. Ceci peut être la conséquence d’un trouble cérébral ou d’une lésion d’un nerf dans la vessie.

Exemples de troubles cérébraux causant une vessie neurogène :

  • maladie d’Alzheimer
  • tumeurs cérébrales ou médullaires
  • sclérose en plaques
  • maladie de Parkinson
  • lésion de la moelle épinière
  • malformations congénitales affectant la moelle épinière (spina bifida)
  • accident vasculaire cérébral

Pathologies affectant les muscles de la vessie :

  • lésion d’un nerf causée par le diabète ou par l’abus prolongé d’alcool
  • lésion d’un nerf pendant une chirurgie pelvienne
  • lésion d’un nerf spinal

Si votre médecin soupçonne que vous avez une vessie neurogène, il testera les muscles de votre vessie et votre système nerveux. En traitant cette pathologie sous-jacente, vous pourrez peut-être soulager vos symptômes.

Effets

Effets

Une vessie neurogène cause la perte de contrôle de la sensation d’uriner. Ceci peut avoir pour effet que votre vessie sera étirée et remplie au-delà de sa capacité normale, jusqu’à ce qu’elle se vide toute seule.

Une vessie neurogène et la rétention d’urine qui y est souvent associée augmentent votre risque d’infection urinaire. Une infection peut être causée par le fait que votre urine reste trop longtemps dans la vessie ou dans les reins.

Des infections fréquentes des reins et des voies urinaires peuvent endommager les reins à la longue. Ceci risque de causer une insuffisance rénale.

Diagnostic

Votre médecin pourra recommander des tests de diagnostic variés pour diagnostiquer une vessie neurogène.

Après avoir posé des questions sur vos antécédents médicaux et effectué un examen médical, votre médecin pourra prescrire les tests suivants :

  • un cystométrogramme (pour tester le fonctionnement et la capacité de la vessie)
  • une électromyographie (pour tester le tonus musculaire et la coordination de la vessie)
  • une imagerie spinale et cérébrale
  • une imagerie des reins et de la vessie

Les résultats de ces tests aideront votre médecin à établir un diagnostic.

Traitement

Votre médecin vous recommandera vraisemblablement divers traitement contre la vessie neurogène. Il pourra vous suggérer d’uriner à des intervalles réguliers, ce qui empêche la vessie d’être trop pleine à certains moments. Des thérapies telles que les exercices de Kegel et le renforcement musculaire pourront vous aider à réduire les effets de votre vessie neurogène.

Votre médecin pourra vous demander de noter tous les incidents de fuites afin de déterminer les intervalles appropriés pour la miction dans votre situation.

Une autre option de traitement est la thérapie de stimulation électrique. Cette thérapie consiste à placer de petites électrodes sur la vessie. Quand elles sont stimulées, les électrodes peuvent envoyer des impulsions au cerveau pour lui faire savoir que vus devez alors uriner.

Il n’existe pas de médicaments capacles de traiter ou de contrôler spécifiquement une vessie neurogène. Cependant, certains médicaments peuvent réduire ou accroître les contractions musculaires. Ils vous aideront à vider de façon appropriée vos voies urinaires.

Des antibiotiques à faible dose pourront aussi vous aider à réduire les risques d’infections des voies urinaires. Dans certains cas, votre médecin pourra recommander un cathétérisme pour assurer que la vessie se vide complètement. Ce processus indolore consiste à introduire un tube en plastique fin dans la vessie pour en faire sortir l’urine. Cependant, il augmente le risque d’infection des voies urinaires.

Votre médecin voudra peut-être qu’un sphincter artificiel soit inséré dans votre corps pour stimuler la miction. Une autre option chirurgicale est l’implantation d’une endoprothèse urétrale qui imite l’action d’un cathéter.

Les fabricants d’équipements médicaux continuent à commercialiser de nouvelles inventions, telles que des bandages de soutien de la vessie, pour réduire les symptômes et aider à améliorer le contrôle de la vessie. Votre médecin en tiendra compte quand il vous aidera à déterminer ce qui est le mieux pour vous.

Quelle que soit la méthode de traitement, votre médecin s’efforcera de minimiser les risques de dommage aux reins qui pourront se présenter. Ceci peut aider à prévenir une insuffisance rénale possible, qui est une maladie potentiellement mortelle.