best replica uhren is simple perform and simple to see. www.youngsexdoll.com forum created command through workspace altar. swiss grade replica-watches.is. your brilliant blend of delightful quality and delightful appearances could be the characteristic of who sells the best rolex replica. upscalerolex old-time appeal with a touch of modern sophistication.

tres-utile.fr

Traitements de la coronaropathie (CP) : définition, cause, symptômes, traitement

Rate this post

Le changement de mode de vie est la première chose à faire pour lutter contre la CP et, pour beaucoup de personnes souffrant de la CP, c’est le seul traitement dont elles auront besoin. En rendant votre vie de tous les jours plus saine, vous pouvez faire toute la différence pour votre santé cardiovasculaire. Exemples de changements de mode de vie pour lutter contre la CP :

Arrêter de fumer

Si vous fumez, la première chose à faire pour améliorer la santé de votre cœur et réduire les complications liées à la CP est d’arrêter de fumer.

Faire plus d’activité physique

Une activité physique régulière peut abaisser le taux de cholestérol LDL, réduire votre pression artérielle et vous aider à perdre du poids. Ces changements peuvent à leur tour réduire votre risque de subir des complications liées à la CP.

Maintenir un poids normal

Être en surpoids ou obèse augmente sévèrement votre risque de développer une CP. Si vous avez des kilos en trop, les Instituts nationaux de la Santé aux États-Unis (NIH) recommandent que, pendant la première année de traitement, vous preniez les mesures nécessaires pour réduire votre poids de 7 à 10 pour cent. Cette perte de poids peut réduire votre risque de complications liées à la CP. À long terme, vous devez essayer de perdre suffisamment de poids pour que votre indice de masse corporelle (IMC) retombe à moins de 25.

Suivre un régime alimentaire sain pour votre cœur

En plus de vous aider à maintenir un poids idéal, un régime alimentaire sain pour votre cœur peut réduire votre pression artérielle, améliorer votre profil lipidique et vous donner plus d’énergie pour faire plus d’activité physique.

Réduire le stress

Le stress chronique est une pathologie grave. Trop de stress peut augmenter votre pression artérielle, et les réactions typiques à un stress excessif (boire de l’alcool, fumer et manger excessivement) ne sont pas bonnes pour votre cœur. Apprendre à gérer le stress peut vous être extrêmement bénéfique à long terme. Des recherches ont montré qu’un accès de colère peut multiplier votre risque d’avoir une crise cardiaque par 14 pendant les deux heures suivantes.

Médicaments

Si les changements du mode de vie ne sont pas suffisants, votre médecin pourra prescrire des médicaments. Les médicaments peuvent être très utiles pour traiter les complications de la CP. Par exemple, certains médicaments cardiaques peuvent contrôler l’hypertension et faciliter la circulation sanguine chez les patients souffrant d’une insuffisance cardiaque.

Médicaments pour traiter l’angine de poitrine

Si vous souffrez d’une angine de poitrine, votre médecin pourra prescrire de la nitroglycérine ou des nitrates à action prolongée.

Médicaments pour supprimer l’activité plaquettaire

Les médicaments qui servent à supprimer l’activité plaquettaire peuvent réduire votre risque de crise cardiaque ou d’AVC.

Médicaments pour réduire le cholestérol

Si les changements de mode de vie ne sont pas suffisants, votre médecin pourra prescrire des médicaments à prendre tous les jours, tels que des statines, pour contribuer à contrôler votre cholestérol.

Autres médicaments

Votre médecin peut également prescrire d’autres types de médicaments, comme des inhibiteurs calciques, des bêta-bloquants et des enzymes de conversion de l’angiotensine afin d’apaiser les symptômes de la CP et de réduire votre risque de subir des complications à l’avenir, comme une crise cardiaque.

Chirurgie

La chirurgie pourra être requise si le traitement médicamenteux ne produit pas les résultats espérés. Les patients ayant subi une intervention chirurgicale peuvent se voir prescrire des médicaments pour contribuer à faire en sorte que les autres artères coronaires restent saines ou pour éviter le retour de la maladie.

Pontage aorto-coronarien par greffe (PACG)

Dans le cadre de cette intervention chirurgicale, une section d’une veine ou d’une artère prélevée dans une autre partie du corps, telle que la jambe, est greffée à l’artère coronaire rétrécie. Cette procédure permet de détourner le sang pour éviter la partie affectée du vaisseau afin de lui permettre d’atteindre le cœur.

Angioplastie

Dans une angioplastie, le chirurgien introduit un long ballonnet étroit dans l’artère et le gonfle pour comprimer la plaque contre la paroi d’une artère rétrécie. Chaque année, plus d’un million de personnes aux États-Unis subissent une angioplastie.

Pose d’une endoprothèse

Un dispositif métallique maillé et tubulaire, appelé endoprothèse (stent), peut être introduit au cours d’une angioplastie ou dans le cadre d’une procédure séparée. L’endoprothèse joue le rôle d’une armature miniature pour renforcer l’artère coronaire affaiblie.

Traitement des arythmies

Les arythmies causées par une CP sont traitées avec des médicaments, des procédures de cathétérisme, la pose d’un dispositif ou une intervention chirurgicale à cœur ouvert, y compris des procédures de pontage. Par exemple, un stimulateur cardiaque (pacemaker) est parfois posé. Un stimulateur cardiaque optimise le rythme des contractions du muscle cardiaque, assure la régularité des contractions et aide le cœur à se contracter de façon uniforme. Un dispositif similaire appelé défibrillateur cardioverteur implantable (DCI) peut produire un choc électrique permettant de restaurer le rythme cardiaque normal lorsque le dispositif détecte le type d’arythmie pouvant causer une mort subite d’origine cardiaque.