best replica uhren is simple perform and simple to see. www.youngsexdoll.com forum created command through workspace altar. swiss grade replica-watches.is. your brilliant blend of delightful quality and delightful appearances could be the characteristic of who sells the best rolex replica. upscalerolex old-time appeal with a touch of modern sophistication.

tres-utile.fr

Thyréotoxicose : définition, cause, symptômes, traitement

Rate this post

La thyréotoxicose est une maladie mortelle liée à une hyperthyroïdie non traitée ou mal traitée. À l’occasion d’une thyréotoxicose, le rythme cardiaque du malade, sa tension sanguine et sa température corporelle peuvent atteindre des niveaux élevés dangereux. Sans traitement intensif et rapide, la thyréotoxicose est souvent mortelle.

La thyroïde est une petite glande en forme de papillon située au milieu de la partie inférieure du cou. Elle produit deux hormones (la triiodothyronine (T3) et la thyroxine (T4)) qui contrôlent le rythme d’activité de chaque cellule (le métabolisme). En cas d’hyperthyroïdie, les glandes thyroïdes produisent trop de ces deux hormones. Cela entraîne une activité excessive des cellules. Ainsi, la vitesse de respiration ou le rythme cardiaque peut s’accélérer anormalement. La personne affectée peut même parler plus rapidement qu’à l’accoutumée.

Causes

La thyréotoxicose est rare. Seules une ou deux personnes sur cent souffrant d’hyperthyroïdie développent une thyréotoxicose. Elle se développe chez les personnes souffrant d’hyperthyroïdie mais n’ayant pas reçu de traitement approprié. Cette maladie est caractérisée par une production excessive considérable des deux hormones produites par la glande thyroïde. Toutes les personnes affectées d’une hyperthyroïdie ne développeront pas de thyréotoxicose. Selon la National Library of Medicine, les causes les plus courantes de cette maladie incluent :

  • l’hyperthyroïdie aiguë mal traitée
  • l’hyperactivité de la glande thyroïde non traitée
  • les infections associées à l’hyperthyroïdie

Les personnes souffrant d’une hyperthyroïdie sont susceptibles de développer une thyréotoxicose après avoir subi un traumatisme, une intervention chirurgicale, un grave stress émotionnel, un accident vasculaire cérébral, une acidocétose diabétique, une insuffisance cardiaque congestive ou une embolie pulmonaire.

Symptômes

Les symptômes de la thyréotoxicose sont identiques à ceux de l’hyperthyroïdie, mais ils apparaissent plus soudainement et sont plus sévères et violents. Les symptômes sont souvent invalidants, c’est pourquoi les personnes qui souffrent de la thyréotoxicose ne sont pas toujours en mesure de solliciter une aide médicale d’elles-mêmes. Les symptômes les plus courants incluent :

  • un emballement du rythme cardiaque (tachycardie) supérieur à 140 battements par minute et une fibrillation auriculaire
  • une température corporelle élevée
  • une transpiration persistante
  • des tremblements
  • de l’agitation
  • de la nervosité
  • de la confusion
  • de la diarrhée
  • des pertes de conscience

Diagnostic

Les personnes affectées par l’hyperthyroïdie et qui expriment des symptômes liés à la thyréotoxicose sont généralement admises aux urgences. Si une personne manifeste des symptômes pouvant laisser penser qu’il s’agit d’une thyréotoxicose, il est urgent d’appeler une ambulance. Les personnes atteintes d’une thyréotoxicose sont généralement caractérisées par une élévation du rythme cardiaque, ainsi que par une tension artérielle très élevée.

Le médecin mesurera le taux d’hormones de la glande thyroïde au moyen d’un examen sanguin. Les taux de thyréostimuline ont tendance à être faibles dans les cas d’hyperthyroïdie et de thyréotoxicose. Selon la National Library of Medicine, le taux normal de TSH se situe entre 0,5 et 3,0 ml U/L. (National Institutes of Health). Les hormones T3 et T4 sont à des niveaux plus élevés qu’en temps normal chez les personnes affectées d’une thyréotoxicose.

Traitement

La thyréotoxicose se développe subitement et affecte l’ensemble de l’organisme. Le traitement débutera dès qu’une thyréotoxicose sera suspectée – généralement avant que les résultats des examens de laboratoire soient disponibles. Un médicament antithyroïdien comme le propylthiouracile (également appelé PROP) ou le méthimazole (tapazole) sera administré afin de réduire la production de ces hormones par la glande thyroïde.

L’hyperthyroïdie nécessite des soins continus. Les personnes souffrant d’hyperthyroïdie peuvent être traitées avec de l’iode radioactif, lequel détruit les cellules thyroïdiennes, ou avec un ensemble de médicaments pour supprimer temporairement la fonction thyroïdienne. Les femmes enceintes affectées d’hyperthyroïdie ne peuvent pas être traitées avec de l’iode radioactif puisque celui-ci porterait préjudice à l’enfant à naître. Dans ces cas de figure, la glande thyroïde sera retirée chirurgicalement.

Les patients doivent éviter de prendre de l’iode à la place d’un traitement médical, car cela peut aggraver la maladie.

Lorsque la glande thyroïde est détruite par un traitement à l’iode radioactif ou lorsqu’elle est retirée chirurgicalement, il sera nécessaire d’administrer au patient des hormones thyroïdiennes de synthèse à vie.

Pronostic

La thyréotoxicose nécessite une prise en charge médicale d’urgence et intensive. Lorsqu’elle n’est pas traitée, la thyréotoxicose peut entraîner une insuffisance cardiaque congestive. Les patients peuvent également être victimes d’une accumulation de liquide au niveau des poumons. Selon S. Karker, le taux de mortalité pour les personnes subissant une thyréotoxicose non traitée est de 75 %.

Les chances de survivre à une thyréotoxicose augmentent avec la rapidité d’administration des soins. Les complications liées peuvent être atténuées dès lors que les niveaux d’hormones thyroïdiennes sont revenus à leurs valeurs normales (euthyroïdie).

Prévention

Le moyen le plus efficace pour prévenir l’apparition de la thyréotoxicose est de suivre le protocole de soin établi pour la thyroïde. Il s’agira de prendre ses médicaments conformément à la prescription. Il sera également nécessaire d’être assidu aux rendez-vous fixés par le médecin et de respecter les rendez-vous pour les examens sanguins.