best replica uhren is simple perform and simple to see. www.youngsexdoll.com forum created command through workspace altar. swiss grade replica-watches.is. your brilliant blend of delightful quality and delightful appearances could be the characteristic of who sells the best rolex replica. upscalerolex old-time appeal with a touch of modern sophistication.

tres-utile.fr

Tests d’arythmie : définition, cause, symptômes, traitement

Rate this post

Parmi les tests utilisés pour diagnostiquer l’arythmie, citons :

L’électrocardiogramme (ECG)

L’ECG est le test le plus fréquemment utilisé pour diagnostiquer l’arythmie. Pendant un ECG, des électrodes qui détectent l’activité électrique du cœur enregistrent le moment et la durée de votre battement cardiaque. Ce test peut montrer la vitesse et le rythme du cœur, ainsi que la force et le moment des signaux électriques qui passent dans le cœur.

L’ECG est réalisé à l’hôpital ou dans un cabinet médical, mais dans certains cas, le médecin voudra surveiller l’activité électrique de votre cœur pendant une période prolongée. (Il se peut aussi que vos symptômes soient si sporadiques qu’il vous est impossible de rester au cabinet médical assez longtemps pour permettre de détecter une arythmie.) Dans ce cas, il est possible qu’on vous équipe d’un ECG portable appelé un moniteur Holter. Ce moniteur, qui enregistre votre activité cardiaque en continu, peut être porté plusieurs jours.

Moniteur d’événement

Comme le moniteur Holter, le moniteur d’événement teste votre fréquence cardiaque sans avoir à rester au cabinet médical ou à l’hôpital, et il vous permet de poursuivre vos tâches quotidiennes. Le moniteur d’événement ECG ne commence à enregistrer que lorsque vous commencez à présenter les symptômes de l’arythmie. (Dans la plupart des cas, vous indiquez au moniteur quand commencer à enregistrer.) Cela permet au médecin de ne voir votre rythme cardiaque que tel qu’il est au moment de la survenue des symptômes.

L’échocardiographie utilise des ondes sonores non invasives afin de produire une image du cœur qui permet au médecin de voir comment les cavités et les valves fonctionnent. L’image est produite en plaçant une sonde d’échographie sur la poitrine du patient et en capturant plusieurs images du cœur à travers la paroi thoracique.

Échocardiographie transœsophagienne (ETO)

Alors que l’ETT envoie des ondes ultrasoniques à travers le devant du corps pour produire une image, l’ETO envoie des ondes ultrasoniques depuis l’œsophage. Cela permet au médecin de voir la partie arrière du cœur et de mieux visualiser les structures valvulaires de cet organe. Cependant, pour réaliser ce test, vous devez recevoir un sédatif afin que le médecin puisse placer un tube dans votre gorge pour mieux visualiser le cœur.

Tomodensitométrie ou IRM

Des tests de tomodensitométrie cardiaque par ordinateur (CT) ou d’imagerie par résonnance magnétique (IRM) peuvent détecter des problèmes cardiaques et des arythmies potentielles au moyen de balayages non invasifs. Pendant la tomodensitométrie, le patient est allongé sur une table à l’intérieur d’une machine ronde. La machine tourne autour du corps et prend des radiographies du cœur et de la poitrine. Pendant l’IRM, le patient est allongé sur une table à l’intérieur d’une machine tubulaire. Un champ magnétique aligne les particules atomiques des cellules corporelles, ce qui produit des signaux qui créent des images du cœur.

Analyses de sang

Le médecin pourra vouloir vérifier les taux d’électrolytes (comme le potassium, le sodium et le calcium) présents dans votre sang. Il pourra aussi vouloir vérifier vos taux d’hormone thyroïdienne. Si l’un quelconque de ces taux est trop élevé ou trop faible, il peut provoquer une arythmie.

Épreuve d’effort

Certaines arythmies sont plus faciles à détecter quand le cœur n’est pas au repos et qu’il fait beaucoup d’efforts, comme pendant l’exercice physique. Le médecin peut vous faire faire de l’exercice dans un environnement contrôlé pour accélérer votre rythme cardiaque. Pendant cette période d’activité, votre cœur est surveillé par un ECG. Si vous êtes incapable de faire de l’exercice, ou si vous avez du mal à en faire, vous pourrez recevoir une pilule qui stimulera votre cœur pour atteindre des fréquences cardiaques similaires à celles produites par l’exercice.

Test sur table basculante

Si un de vos symptômes est l’évanouissement, le médecin pourra utiliser une table basculante pour détecter une arythmie potentielle. Pendant ce test, vous êtes allongé sur une table. La table est ensuite inclinée à 90 degrés jusqu’à la position verticale. Le médecin surveille votre cœur, votre système nerveux, votre tension artérielle et les résultats de l’CG alors que la table vous fait passer de la position allongée à la position debout.

Angiographie coronarienne

Un tube mince et flexible, appelé cathéter, est inséré dans un vaisseau sanguin dans le bras, le haut de la cuisse (l’aine) ou le cou. Au moyen d’un colorant spécial et d’un appareil de radiographie, le médecin peut observer la circulation du sang dans le cœur et les vaisseaux sanguins, et détecter la présence éventuelle de blocages et de fuites.

Tests et cartographie électrophysiologiques

Tout comme l’angiographie coronarienne, les tests et la cartographie électrophysiologiques font usage d’un cathéter mince et flexible pour répertorier le fonctionnement interne du cœur. Mais dans ce cas des électrodes sur le cathéter stimulent le cœur, et une machine enregistre la propagation de ces impulsions alors qu’elles se déplacent dans le cœur. Cela aide le médecin à découvrir où les impulsions sont bloquées et où les courts-circuits se produisent.

Moniteur ECG implantable

Un moniteur ECG implantable est placé sous la peau de votre poitrine où il peut enregistrer et détecter toute anomalie du rythme cardiaque. Cet appareil est particulièrement utile si vos symptômes ne se produisent pas fréquemment.