best replica uhren is simple perform and simple to see. www.youngsexdoll.com forum created command through workspace altar. swiss grade replica-watches.is. your brilliant blend of delightful quality and delightful appearances could be the characteristic of who sells the best rolex replica. upscalerolex old-time appeal with a touch of modern sophistication.

tres-utile.fr

Phosphatase alcaline leucocytaire : définition, cause, symptômes, traitement

Rate this post

Le dosage de la phosphatase alcaline leucocytaire est un test effectué en laboratoire qui mesure la quantité d’un enzyme (la phosphatase alcaline) dans les globules blancs (leucocytes). Les globules blancs sont également nommés leucocytes. Ce dosage est rarement effectué à l’heure actuelle. Auparavant, avant que des tests plus avancés n’arrivent sur le marché, le dosage de la phosphatase alcaline leucocytaire était utilisé comme indicateur critique de la leucémie myéloïde chronique (LMC), qui est une forme de cancer touchant les globules blancs. Le test est toujours prescrit par certains médecins désireux d’obtenir une indication initiale de la LMC et d’exclure ou de diagnostiquer d’autres pathologies. Il est toutefois généralement admis qu’un test cytogénétique est nécessaire pour confirmer un diagnostic de LMC.

Pour obtenir un résultat à partir du test, le technicien de laboratoire doit examiner vos cellules sanguines au microscope et compter les taches (processus révélateur de l’enzyme) sur 100 globules blancs.

Utilisation

La phosphatase alcaline leucocytaire est un groupe d’enzymes qui élimine des groupes de phosphates de nombreux types de molécules du corps. Ils fonctionnent mieux dans un environnement alcalin ou nasique (et non acide). Ces enzymes sont présents dans l’ensemble du corps, mais sont concentrés en particulier dans le foie, les reins, les tissus osseux, le canal cholédoque et le placenta chez les femmes enceintes.

Les membres de ce groupe d’enzymes sont présents dans les globules blancs appelés phosphatase alcaline leucocytaire. Les leucocytes sont les cellules de votre sang chargées de vous défendre contre les virus, bactéries et autres germes. Ils sont un élément essentiel de votre système immunitaire.

Les médecins ont, par le passé, utilisé les dosages de la phosphatase alcaline leucocytaire pour le diagnostic de la LMC. Les niveaux de phosphatase alcaline sont faibles, voire nuls, dans les leucocytes malins. Toutefois, ce test étant subjectif, il a été largement remplacé par une technologie plus récente. Aujourd’hui, en cas de suspicion de LMC, les médecins prescrivent d’ordinaire un test cytogénétique. Lors d’un test cytogénétique, les techniciens étudient les chromosomes des cellules dans le but de détecter des anomalies indicatrices de la présence d’un cancer.

Le dosage de la phosphatase alcaline leucocytaire peut néanmoins constituer un test initial de dépistage de la LMC et être également utile à d’autres diagnostics. Votre médecin peut prescrire le test pour exclure ou confirmer certaines pathologies, et notamment :

  • une réaction leucémigène : une numération leucocytaire élevée dont la cause n’est pas une infection ou un cancer ;
  • myélofibrose : trouble de la moelle épinière qui s’accompagne de cicatrisation ;
  • maladie de Vaquez : trouble de la moelle épinière dans lequel celle-ci produit un nombre trop élevé de globules rouges ;
  • anémie aplastique (ou aplasique) : trouble de la moelle épinière dans lequel celle-ci produit un nombre insuffisant de cellules sanguines ;
  • anémie de Biermer : une réduction des globules rouges causée par un problème d’absorption de la vitamine B12 au niveau des intestins ;
  • thrombocytémie essentielle (TE) : surproduction de plaquettes.

Préparation

Votre médecin vous expliquera tout ce que vous devez savoir pour vous préparer à un dosage de la phosphatase alcaline leucocytaire. Il est possible que vous ne puissiez manger ou boire moins de 6 heures avant un prélèvement sanguin. Il peut vous être demandé de cesser de prendre certains médicaments susceptibles d’interférer avec les résultats. Assurez-vous que votre médecin est pleinement informé de tous les médicaments et suppléments que vous prenez.

Interventions

Les dosages de la phosphatase alcaline leucocytaire sont réalisés à partir d’un petit échantillon sanguin prélevé sur vous. Ce prélèvement sera effectué au cabinetr’s médical ou dans un laboratoire d’analyses de proximité. Un infirmier ou aide-soignant prélèvera, à l’aide d’une aiguille insérée dans une veine de votre bras, une faible quantité de sang qu’il placera dans un tube.

Le prélèvement prendra seulement quelques minutes et causera seulement une douleur minimale. Après prélèvement de l’échantillon de sang, vous ferez pression sur le site ou appliquerez un pansement pour arrêter le saignement.

Risques

Les risques liés à un prélèvement sanguin sont rares. Si vous omettez d’appliquer une pression sur le site de l’aiguille après son retrait, il est possible qu’une petite tuméfaction apparaisse. Bien que cela soit très peu probable, vous pouvez également présenter une phlébite, c’est-à-dire, une inflammation de la veine. Votre médecin vous conseillera d’appliquer une compresse chaude sur le site de celle-ci jusqu’à ce que l’inflammation disparaisse. Si vous présentez un trouble de la coagulation, informez-en votre médecin avant le prélèvement.

Résultats

Une fois les résultats disponibles, votre médecin s’efforcera de s’en entretenir avec vous. Vous discuterez de la signification des résultats et de ce qu’il convient de faire ensuite. Les résultats d’un dosage de la phosphatase alcaline leucocytaire vont de 0 à 400, une fourchette de 20 à 100 étant considérée comme normale.

Un résultat inférieur à la normale peut être causé par :

  • une thrombose essentielle ;
  • une réaction leucémigène ;
  • une myélofibrose ;
  • la maladie de Vaquez.

Un résultat supérieur à la normale peut indiquer une anémie aplastique (aplasique) ou pernicieuse, ou LMC. Si le résultat indique une LMC, votre médecin vous prescrira sans doute un test cytogénétique pour confirmer le diagnostic. Un dosage de la phosphatase alcaline leucocytaire n’est plus considéré comme un indicateur clair de ce type de cancer.