best replica uhren is simple perform and simple to see. www.youngsexdoll.com forum created command through workspace altar. swiss grade replica-watches.is. your brilliant blend of delightful quality and delightful appearances could be the characteristic of who sells the best rolex replica. upscalerolex old-time appeal with a touch of modern sophistication.

tres-utile.fr

Perte de fonction musculaire : définition, cause, symptômes, traitement

Rate this post

La perte de fonction musculaire désigne un état où les muscles ne fonctionnent plus ou bougent anormalement. Une perte totale de fonction musculaire, ou paralysie, désigne une perte totale de fonction musculaire empêchant les muscles de se contracter normalement.

En cas de perte de fonction musculaire, il n’est plus possible de faire fonctionner correctement la partie affectée du corps. Ce symptôme est souvent le signe d’un problème grave intervenu dans l’organisme tel qu’une blessure grave, une overdose liée à la prise de drogue, ou un coma. La perte de fonction musculaire peut être temporaire ou permanente. Toutefois, tous les cas de perte de fonction musculaire doivent être traités en urgence.

Causes

La perte de fonction musculaire est souvent provoquée par une défaillance des nerfs qui transportent les signaux du cerveau vers les muscles, leur permettant ainsi de bouger.

La fonction musculaire est rendue possible grâce aux muscles volontaires. Les muscles volontaires sont des muscles du squelette que l’on contrôle totalement. Les muscles involontaires tels que le cœur et les muscles lisses de l’intestin ne sont pas soumis à un contrôle conscient. Cependant, ils peuvent eux aussi cesser de fonctionner. La perte de fonction musculaire pour les muscles involontaires peut être mortelle.

Les causes communes de la perte de fonction des muscles volontaires sont des maladies musculaires et des maladies du système nerveux.

Maladies musculaires

Les maladies qui affectent directement la manière dont fonctionnent les muscles sont à l’origine de la plupart des cas de perte de fonction musculaire. Deux des maladies musculaires les plus courantes entraînant une perte de fonction musculaire sont la dystrophie musculaire et la dermatomyosite.

Maladies du système nerveux

Les maladies qui affectent la façon dont les nerfs transmettent les signaux aux muscles peuvent entraîner une perte de fonction musculaire. Les troubles du système nerveux courants qui entraînent une paralysie sont :

  • la paralysie de Bell (provoque une paralysie partielle du visage)
  • la maladie de Charcot (ou Maladie de Lou Gehrig)
  • le botulisme
  • la neuropathie
  • la poliomyélite
  • l’AVC

La plupart des maladies entraînant une perte de fonction musculaire sont héréditaires (présentes à la naissance). Cependant, les blessures graves sont à l’origine d’un grand nombre de cas de paralysie. La consommation de drogues pendant de longues périodes et les effets indésirables de médicaments peuvent également causer une perte de fonction musculaire.

Types

Il existe différents types de perte de fonction musculaire. La perte de fonction musculaire peut être classée dans l’une des deux catégories suivantes : partielle ou totale La perte de fonction musculaire partielle n’affecte qu’une partie du corps ; elle est le symptôme principal en cas d’AVC. La perte de fonction musculaire totale, ou la paralysie, affecte l’intégralité du corps et se rencontre souvent chez les personnes affectées de lésions graves de la moelle épinière.

Si la perte de fonction musculaire affecte à la fois la moitié supérieure du corps et le moitié inférieure du corps, on parle de tétraplégie. Si elle n’affecte que la moitié supérieure du corps, elle est appelée paraplégie.

Diagnostic

Avant d’administrer un traitement, le médecin va d’abord diagnostiquer ce qui cause la perte de la fonction musculaire. Les parties du corps affectées par la perte musculaire, son étendue et les autres symptômes donneront tous des indications relatives aux causes sous-jacentes.

Que signaler à son médecin ?

Il faudra indiquer au médecin si la perte de fonction musculaire est survenue brutalement ou graduellement.

Il faudra également lui indiquer :

  • tous symptômes supplémentaires
  • les types de symptômes subis
  • les médicaments en cours de traitement
  • tout trouble respiratoire éventuel
  • si la perte de fonction musculaire est temporaire ou récurrente
  • toute difficulté à attraper des objets

Examens

Après avoir réalisé un examen physique et pris connaissance des antécédents médicaux de son patient, le médecin prescrira des examens afin de savoir si la perte de fonction musculaire est provoquée par un trouble nerveux ou musculaire.

Ces examens peuvent notamment inclure :

  • une biopsie musculaire : au cours de cet examen, une petite partie des tissus musculaire est prélevée afin d’être examinée.
  • une biopsie nerveuse : au cours de cet examen, une petite partie d’un nerf susceptible d’être affecté est prélevée pour être examinée.
  • une IRM (imagerie par résonance magnétique) du cerveau : cet examen permet de vérifier la présence de tumeurs ou de caillots sanguins dans le cerveau
  • une étude de la conduction nerveuse : cet examen fait appel à des impulsions électriques pour tester la fonction nerveuse

Traitement

Même après le traitement, la paralysie peut subsister de façon partielle ou totale. Les perspectives dépendent de la cause et du degré de gravité de la perte de la fonction musculaire. Les options de traitements sont déterminées au cas par cas et peuvent inclure :

  • la physiothérapie
  • des médicaments (tels que l’aspirine ou la warfarine pour diminuer la probabilité que surviennent d’autres dommages tels qu’un AVC)
  • l’ergothérapie
  • la chirurgie (qui permet de repositionner un muscle endommagé)
  • la stimulation électrique fonctionnelle (une procédure qui stimule les muscles paralysés en leur envoyant des chocs électriques)