best replica uhren is simple perform and simple to see. www.youngsexdoll.com forum created command through workspace altar. swiss grade replica-watches.is. your brilliant blend of delightful quality and delightful appearances could be the characteristic of who sells the best rolex replica. upscalerolex old-time appeal with a touch of modern sophistication.

tres-utile.fr

L’otospongiose : définition, cause, symptômes, traitement

Rate this post

L’otospongiose est une maladie osseuse qui affecte l’oreille interne et moyenne. Une croissance anormale des tissus osseux se développe autour de l’os étrier (l’osselet interne de l’oreille moyenne) provoquant une perte auditive. Selon l’American Hearing Research Foundation (AHRF), la majorité des personnes souffrant d’une otospongiose commencent à perdre leur acuité auditive entre 10 et 30 ans. Les femmes sont plus sujettes que les hommes à cette forme de maladie.

Les personnes touchées par la maladie peuvent rencontrer deux types de surdité : la surdité de transmission et la surdité neuro-sensorielle dite de perception. La surdité de transmission se déclenche lorsque la croissance osseuse entraîne la fixation de l’étrier à un endroit figé. L’immobilité de l’étrier empêche l’oreille interne de recevoir les vibrations sonores. La surdité de transmission peut être traitée dans la plupart des cas.

La surdité de perception résulte de voies nerveuses affaiblies ou anormales de l’oreille. Elle ne se traite pas aussi bien que la surdité de transmission.

L’American Academy of Otolaryngology- Head and Neck Surgery (AAO-HNS) explique que les causes de l’otospongiose sont en grande partie génétiques – environ 60 % des personnes atteintes d’une otospongiose ont un membre de leur famille qui souffre de la même maladie. ( AAO-HNS ) L’otospongiose est transmise à un enfant par au moins l’un des parents portant le gène. Toutefois, le sujet peut ne présenter aucun symptôme de perte auditive même s’il porte le gène de l’otospongiose.

Les personnes d’origine caucasienne et asiatique sont plus susceptibles de contracter l’otospongiose que les autres populations. Les femmes enceintes ou venant d’accoucher font également partie des populations les plus touchées. La grossesse n’est pas la cause de la maladie, mais elle accélère la perte auditive engendrée par la maladie. Les raisons de ce phénomène ne sont pas connues, mais certaines théories soulignent les changements hormonaux qui surviennent pendant la grossesse, selon le National Institute on Deafness and Other Communication Disorders. ( NIDCD )

Le NIDCD suggère également que le virus de la rougeole pourrait jouer un rôle dans l’otospongiose, mais les scientifiques n’ont pas réellement identifié de quelle manière.

Une perte progressive de l’audition est le principal symptôme de l’otospongiose. Dans un premier temps, la plupart des personnes concernées perdent leur faculté auditive dans le registre des basses fréquences. Les chuchotements et les tonalités légères sont plus difficiles à percevoir que les sons forts et ceux situés sur les hautes fréquences.

Dans la mesure où l’os de l’étrier se fige, les capacités auditives peuvent se détériorer plus rapidement. Les vertiges, les pertes d’équilibre et les acouphènes sont également des symptômes de l’otospongiose. Les acouphènes sont plus communément appelés bourdonnements dans les oreilles . Les sensations de percevoir des tintements, des bourdonnements, des souffles d’air, des grondements ou des sifflements sont des symptômes de l’acouphène.

Il convient de prévenir son médecin en cas de manifestation des symptômes de l’otospongiose. Le médecin réoriente généralement le patient vers un spécialiste qui testera son audition. Une tomodensitométrie (scanner) de la tête peut également être mise en œuvre afin d’observer d’éventuelles anomalies structurelles dans l’oreille. Le scanner permettra de déterminer si la perte auditive est liée à l’otospongiose ou à une autre affection sous-jacente.

La majorité des personnes sujettes à l’otospongiose présentent des symptômes dans les deux oreilles.

Divers traitements existent pour lutter contre l’otospongiose. Le choix s’effectue en fonction de l’importance de la perte auditive et des préférences personnelles du sujet. Certaines personnes choisissent de ne pas traiter la maladie.

D’autres choisissent d’effectuer un test auditif annuellement pour déterminer l’évolution de la perte auditive d’une année à l’autre. Les appareils auditifs sont capables d’amplifier les sons ambiants pour faciliter la communication. La fondation AHRF souligne que les appareils auditifs sont plus efficaces pour les personnes souffrant de surdité de transmission. (AHRF) Les personnes souffrant de surdité de perception ne jouissent pas des mêmes bénéfices des systèmes d’amplification puisque les voies nerveuses de leur oreille sont endommagées.

Le National Institutes of Health (NIH) explique que des compléments alimentaires comprenant du fluorure et des vitamines D peuvent aider les patients souffrant d’otospongiose. (NIH) Ces nutriments peuvent ralentir le durcissement de la croissance osseuse dans l’oreille, et peuvent permettre de bénéficier d’une audition normale plus longtemps dans certains cas.

La chirurgie constitue également une solution pour les personnes souffrant de surdité de transmission. Une intervention chirurgicale appelée stapédectomie consiste à retirer l’os de l’étrier et les croissances anormales d’os de l’oreille. Une prothèse de l’étrier est implantée dans l’oreille. La prothèse vibre de la même façon que le fait un étrier sain afin de produire des sons.

La stapédectomie peut permettre à de nombreuses personnes atteintes d’otospongiose de retrouver leur audition, mais elle ne traite pas les vertiges ou acouphènes associés à la maladie.

L’otospongiose s’aggrave avec le temps si elle n’est pas traitée, et elle peut conduire à la surdité totale dans certains cas. La stapédectomie aboutit à une réussite dans pas moins de 90 % des cas selon le AAO-HNS ( AAO-HNS ). Les personnes qui ne peuvent bénéficier d’un traitement contre l’otospongiose devront s’efforcer d’apprendre à vivre avec une perte auditive permanente.