best replica uhren is simple perform and simple to see. www.youngsexdoll.com forum created command through workspace altar. swiss grade replica-watches.is. your brilliant blend of delightful quality and delightful appearances could be the characteristic of who sells the best rolex replica. upscalerolex old-time appeal with a touch of modern sophistication.

tres-utile.fr

L’épicondylite latérale : définition, cause, symptômes, traitement

Rate this post

L’épicondylite latérale, ou tennis elbow, est une inflammation douloureuse de l’articulation du coude causée par une sollicitation répétée de l’articulation (sollicitation excessive). La douleur se fait généralement ressentir sur la partie extérieure (latérale) du bras juste au-dessus du coude au moment de plier ou d’étendre complètement le bras.

Causes

Toute activité impliquant des torsions répétitives du poignet peut entraîner une épicondylite. Cela inclut le tennis et autres sports de raquette, la natation, le golf, tourner une clé ou utiliser un tournevis, un marteau ou un ordinateur.

Le tendon est la partie du muscle qui est reliée à l’os. Les muscles de l’avant-bras sont reliés à l’os extérieur du coude. Les études ont démontré que l’épicondylite se manifeste souvent lorsqu’un muscle précis situé dans l’avant-bras – le muscle court extenseur radial du carpe (CERC) – est endommagé. Le CERC aide à stabiliser le poignet lorsque le coude est droit.

Des sollicitations répétitives affaiblissent le CERC, provoquant des déchirures microscopiques dans le tendon du muscle à l’endroit où il est relié à l’extérieur du coude. Ces déchirures provoquent une inflammation et des douleurs (AAOS).

Symptômes

En cas d’épicondylite, un ou plusieurs des symptômes suivants peuvent se manifester :

  • des douleurs au niveau du coude, modérées dans un premier temps puis qui s’amplifient
  • des douleurs s’étendant depuis l’extérieur du coude vers l’avant-bras et le poignet
  • une force de préhension réduite
  • une douleur accrue lors d’une poignée de main ou en serrant un objet
  • des douleurs en soulevant du poids, en utilisant des outils, en ouvrant un bocal ou en utilisant une brosse à dent ou tout autre ustensile

Diagnostic

L’épicondylite est généralement diagnostiquée lors d’un examen physique. Le médecin interroge le patient sur ses activités, sur la pratique éventuelle d’un sport, et sur la façon par laquelle les symptômes sont apparus.

Il procède ensuite à des examens simples afin de déterminer un diagnostic. Ces examens peuvent inclure l’exercice d’une légère pression à l’endroit où le tendon est relié à l’os pour voir si une douleur est ressentie. Il peut également plier le bras et le poignet d’une certaine manière pour voir si ces mouvements provoquent des douleurs.

Le médecin peut prescrire des examens d’imagerie, tels qu’une radiographie ou une IRM, afin d’exclure tout autre trouble possible à l’origine des douleurs du bras. Il peut s’agir notamment d’arthrite du coude et d’une hernie discale. Ces examens ne sont généralement pas nécessaires à l’élaboration du diagnostic.

Traitement

Selon l’American Academy of Orthopaedic Surgeons (AAOS), 80 à 95 % des cas d’épicondylite peuvent être soignés sans recours à la chirurgie (AAOS). Dans un premier temps, le médecin prescrira au moins un des traitements suivants :

  • Repos : La première étape nécessaire à un bon rétablissement consiste à reposer le bras durant plusieurs semaines. Le médecin pourra recommander le port d’une attelle pour immobiliser les muscles affectés.
  • Glace : Des sacs de glace placés sur le coude peuvent aider à réduire l’inflammation et soulager la douleur.
  • Médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens : Des médicaments vendus sans ordonnance tels que l’aspirine et l’ibuprofène peuvent également contribuer à soulager la douleur et réduire les gonflements.
  • Physiothérapie : Le physiothérapeute fera appel à différentes techniques pour renforcer les muscles de l’avant-bras, facilitant ainsi le processus de guérison. Ces techniques peuvent inclure des exercices, des massages avec de la glace et des techniques de stimulation musculaire. L’ultrasonothérapie est une nouvelle forme de traitement vers laquelle de plus en plus de médecins se tournent. Cette thérapie consiste à placer une sonde à ultrasons sur le point le plus sensible du muscle pendant une durée indiquée.
  • Injections de stéroïdes : Le médecin peut décider d’injecter un médicament aux corticostéroïdes directement dans le muscle affecté pour aider à réduire l’inflammation.
  • Thérapie par ondes de choc : Il s’agit d’un traitement expérimental qui envoie des ondes sonores au coude pour stimuler une auto-guérison par l’organisme. Tous les médecins ne proposent pas ce type de traitement.

Chirurgie

Si les symptômes n’ont pas diminué après une année de traitement, il peut être nécessaire de faire appel à la chirurgie. La décision de faire appel à la chirurgie pour améliorer la situation sera prise en concertation entre le médecin et son patient.

La chirurgie est réalisée soit par arthroscopie, par le biais d’un petit dispositif inséré dans le coude, soit par une large incision directement sur le coude (chirurgie ouverte). Quelle que soit la méthode, le but est de retirer tous les tissus malades et de refixer le muscle sain sur l’os.

Après une chirurgie, une période de rééducation sera nécessaire pour que le muscle retrouve sa vigueur et sa souplesse.

L’AAOS mentionne que la chirurgie débouche sur une guérison dans 80 à 90 % des cas. Toutefois, la perte d’une certaine vigueur dans le muscle est courante (AAOS).

Prévention

Un certain nombre de précautions peuvent être prises pour prévenir l’épicondylite, notamment :

  • veiller à utiliser des équipements adaptés pour chaque sport pratiqué ou activité entreprise ; par exemple la taille d’une raquette et la tension exercée sur ses cordes peut prévenir (ou entraîner) ce trouble.
  • réaliser des exercices pour conserver la vigueur et la souplesse du bras
  • appliquer de la glace sur le coude après une activité intense
  • ménager le coude en cas de douleurs lorsque le bras est plié et/ou tendu