best replica uhren is simple perform and simple to see. www.youngsexdoll.com forum created command through workspace altar. swiss grade replica-watches.is. your brilliant blend of delightful quality and delightful appearances could be the characteristic of who sells the best rolex replica. upscalerolex old-time appeal with a touch of modern sophistication.

tres-utile.fr

La fibrillation et le flutter auriculaires : définition, cause, symptômes, traitement

Rate this post

La fibrillation et le flutter auriculaires constituent des rythmes cardiaques irréguliers qui surviennent lorsque les cavités supérieures du cœur (les oreillettes) battent trop vite.

Différences

Différences

La fibrillation auriculaire peut être persistante ou paroxystique. Elle entraîne un rythme cardiaque irrégulier mais vous pourriez ne pas présenter de fréquence cardiaque élevée. Lorsque la fréquence de la fibrillation auriculaire est supérieure à 100 bpm (battements par minute), on l’appelle la fibrillation auriculaire incontrôlée.

Le flutter auriculaire est, en revanche, caractérisé par une fréquence cardiaque de 250-400 bpm (la fréquence cardiaque normale est de 60-100 bpm). Le flutter auriculaire est plus dangereux du fait de ces fréquences rapides.

Causes

De nombreuses pathologies sous-jacentes peuvent être associées à ces rythmes cardiaques irréguliers. Les pathologies souvent associées à la fibrillation et au flutter auriculaires comprennent la BPCO (la broncho-pneumopathie chronique obstructive), la valvulopathie cardiaque, une tension artérielle élevée, la coronaropathie et les troubles thyroïdiens.

La fibrillation auriculaire va souvent de pair avec la consommation chronique d’alcool ou de drogues.

Ces rythmes cardiaques peuvent également être héréditaires ou survenir du fait d’une anomalie congénitale.

Risques

Le risque le plus élevé de souffrir de fibrillation et de flutter auriculaires est présent si vous en avez déjà souffert par le passé. D’autres pathologies peuvent également vous rendre susceptible de souffrir de fibrillation auriculaire ainsi que de flutter auriculaire. Ces pathologies comprennent notamment :

  • les maladies cardio-vasculaires et une pression sanguine élevée,
  • les maladies pulmonaires,
  • les maladies thyroïdiennes,
  • des rythmes cardiaques anormaux.

Les autres facteurs de risque incluent :

  • la consommation importante d’alcool,
  • les anesthésies,
  • les troubles alimentaires.

Symptômes

Les symptômes de la fibrillation et du flutter auriculaires dépendent de la vitesse à laquelle votre cœur se contracte et de la présence ou non d’une quantité de sang suffisante circulant dans votre cœur. Si la fréquence est trop élevée, votre cœur ne fonctionne pas efficacement et vous présenterez d’autres symptômes.

Ces symptômes peuvent comprendre notamment :

  • des palpitations cardiaques,
  • un état de faiblesse,
  • des douleurs thoraciques.

Diagnostic

Un électrocardiogramme (ECG) est un examen qui peut montrer l’activité électrique de votre cœur. Ces deux irrégularités peuvent facilement être détectées sur un ECG.

Traitement

Le traitement vise à contrôler la fréquence cardiaque et à rétablir, si possible, un rythme cardiaque normal. Dans certains cas de fibrillation auriculaire, l’objectif est seulement de maintenir la fréquence cardiaque à moins de 100 bpm et de prévenir l’apparition de complications.

Le facteur de risque le plus élevé en cas de fibrillation et de flutter auriculaires est que des caillots sanguins pourraient se former dans votre cœur et migrer vers d’autres parties de votre corps. La fibrillation auriculaire est la principale cause d’accident vasculaire cérébral à cause des caillots de sang qui peuvent se former du fait de ce rythme cardiaque. De nombreuses personnes souffrant de fibrillation ou de flutter auriculaire se voient administrées des anticoagulants pour empêcher la formation de caillots sanguins.

Les traitements médicamenteux

Le traitement initial consiste à administrer des médicaments visant à ralentir la fréquence cardiaque. On appelle certains médicaments qui ont cette fonction des inhibiteurs calciques et des bêtabloquants. Des médicaments qui aident votre cœur à rétablir un rythme cardiaque normal peuvent également vous être prescrits. Ces médicaments s’appellent des antiarythmiques. Des anticoagulants à prendre quotidiennement pourront vous être donnés afin de prévenir la formation de caillots à cause du risque élevé d’accident vasculaire cérébral associé à ces pathologies.

La cardioversion

Egalement appelé défibrillation, ce traitement consiste à délivrer une décharge électrique dans le cœur afin de rétablir un rythme normal. Cette méthode est plus efficace pour arrêter l’irrégularité de la fréquence cardiaque que les antiarythmiques.

L’ablation du nœud auriculo-ventriculaire

Cette intervention consiste à détruire le noeud auriculo-ventriculaire, c’est-à-dire la région de votre coeur d’où provient le rythme anormal. Après une ablation du nœud auriculo-ventriculaire, vous aurez peut-être besoin de vous faire poser un stimulateur cardiaque afin de retrouver un rythme normal.

Pronostic

Ces rythmes cardiaques anormaux deviennent de plus en plus courants, en faisant ainsi une préoccupation croissante en matière de santé. La détection et le traitement précoces sont importants afin de prévenir tout handicap qui peut survenir à la suite d’un accident vasculaire cérébral. De nombreux cas sont traités avec succès après un seul épisode et la fréquence irrégulière ne revient jamais.

La méthode de traitement idéale n’a pas été déterminée mais des recommandations existent en vue d’améliorer le fonctionnement cardiaque et la qualité de vie si vous souffrez de fibrillation ou de flutter auriculaire chronique.

Prévention

La modification de facteurs liés au mode de vie, tels que la consommation d’alcool et de tabac, représente la meilleure façon de prévenir l’apparition de rythmes cardiaques irréguliers si vous encourez un risque. La prise en charge de toutes les pathologies sous-jacentes dont vous pourriez souffrir, telles que les maladies pulmonaires ou une pression sanguine élevée, est également importante.

Il y a néanmoins de nombreux cas de fibrillation et de flutter auriculaires qui surviennent sans que les causes ne soient connues ce qui rend la prévention difficile.