best replica uhren is simple perform and simple to see. www.youngsexdoll.com forum created command through workspace altar. swiss grade replica-watches.is. your brilliant blend of delightful quality and delightful appearances could be the characteristic of who sells the best rolex replica. upscalerolex old-time appeal with a touch of modern sophistication.

tres-utile.fr

Fistule carotidocaverneuse : définition, cause, symptômes, traitement

Rate this post

La fistule carotidocaverneuse est une communication anormale entre une artère du cou et le réseau de veines à l’arrière de l’œil.

Les sinus caverneux sont de petits espaces situés derrière les yeux. Ils contiennent des veines qui redirigent le sang depuis le visage et le cerveau jusqu’au cœur.

Une paire d’artères carotides interne et externe remonte de chaque côté du cou. Ces artères alimentent le cerveau en sang Il arrive qu’une petite déchirure apparaisse sur l’une de ces artères. Si cela se produit à proximité des sinus caverneux, un canal peut se former entre les deux. Il s’agit d’une fistule. Elle court-circuite le sang de l’artère à la veine.

Les nerfs crâniens se trouvent autour des sinus caverneux. Ils prennent en charge le contrôle des mouvements oculaires et véhiculent également la sensibilité de parties du visage et de la tête. La fistule peut augmenter la pression dans le sinus caverneux. Les nerfs peuvent en être comprimés, ce qui va nuire à leur fonctionnement. Cette pression accrue peut également affecter les veines qui irriguent les yeux. Il peut en résulter des symptômes tels qu’une enflure de l’œil et des anomalies de la vision.

La fistule carotidocaverneuse sera soit directe, soit indirecte.

Fistule carotidocaverneuse directe

La fistule carotidocaverneuse est une communication entre une partie de l’artère carotide interne et les veines à l’intérieur des sinus caverneux. Dans ce type de fistule, le débit sanguin est généralement élevé. Il s’agit du type de fistule le plus courant.

Fistule carotidocaverneuse indirecte

Les fistules carotidocaverneuses indirectes se forment entre les veines des sinus caverneux et les branches de l’artère carotide dans les membranes qui enveloppent le cerveau. Le débit sanguin dans ces fistules est généralement faible.

Les fistules directes sont le plus souvent dues à un accident ou à une déchirure de la paroi de l’artère carotidienne. Les causes en sont notamment les suivantes :

  • accidents de la route ;
  • bagarres ;
  • chutes ;
  • Intervention chirurgicale.

Les fistules indirectes interviennent fréquemment sans aucun avertissement préalable. Elles n’ont aucune cause connue. Le risque en est cependant augmenté en présence :

  • d’hypertension ;
  • d’artères durcies (athérosclérose) ;
  • de grossesse et de accouchement ;
  • de troubles des tissus conjonctifs.

Les personnes plus jeunes sont plus susceptibles d’avoir une fistule carotidocaverneuse directe.

Les fistules carotidocaverneuses indirectes sont plus couramment constatées chez des femmes d’âge mûr ou plus âgées.

Les fistules carotidocaverneuses indirectes ont tendance à entraîner moins de symptômes, et moins graves. Cette différence est due à leur débit sanguin relativement faible. Les fistules directes exigent en principe une intervention médicale en urgence. Dans les deux cas, les symptômes peuvent inclure :

  • un œil gonflé, présentant une pulsation ;
  • un œil rouge ;
  • un œil qui sort de son orbite ;
  • une vision double ;
  • une perte de vision ;
  • un souffle ou bourdonnement audible provenant de l’œil ;
  • des mouvements oculaires faibles ou inexistants ;
  • une douleur au visage ;
  • un acouphène dans les oreilles ;
  • des maux de tête
  • des saignements de nez ;

Votre médecin va vous interroger et examiner soigneusement votre œil. Il est possible qu’un scanner de vos yeux, des vaisseaux sanguins environnants et des sinus caverneux s’avère nécessaire. Ces examens peuvent être effectués à l’aide des techniques suivantes :

  • tomodensitogramme ;
  • imagerie par résonance magnétique (IRM) ;
  • échographie.

Si les résultats suggèrent que vous présentez une fistule carotidocaverneuse directe, il est possible que vous deviez faire l’objet d’une angiographie. Cet examen pourra permettre de confirmer le diagnostic.

Dans le cadre d’une angiographie, le milieu de contraste est injecté dans les vaisseaux sanguins. Il s’agit d’une substance spéciale qui ressort lors de la radiographie. Une radio de la tête et du cou est alors effectuée. Si vous présentez une fistule carotidocaverneuse directe, elle apparaîtra en principe sur l’image.

Dans certains cas, la fistule indirecte se ferme sans aucun traitement.

Cependant, les symptômes sévères ou en aggravation vont exiger une intervention chirurgicale.

Le principal type d’intervention en cas de fistule carotidocaverneuse directe est l’embolisation endovasculaire. Cette intervention nécessite l’insertion d’un tube étroit dans une artère à partir de l’aine. Le tube remonte alors jusqu’à la fistule. Une fois la fistule atteinte, des matériaux tels que des tubes (ou ressorts) métalliques peuvent être utilisés pour refermer la communication.

Il existe plusieurs autres traitements de la fistule carotidocaverneuse directe.

Des médicaments lubrifiants vont contribuer à éviter que l’œil ne soit trop sec. Si vous avez du mal à fermer votre œil, ces médicaments pourront s’avérer nécessaires.

Un traitement médicamenteux vous sera éventuellement prescrit pour réduire la tension oculaire.

En dernier ressort, il pourra s’avérer nécessaire de fermer la paupière à l’aide de points. La surface de l’œil est ainsi protégée. Les points sont enlevés dès que la condition se résorbe.

Avec un traitement, les symptômes s’améliorent en principe en quelques heures, voire quelques jours. Cependant, tous les patients affectés d’une fistule directe avec des symptômes graves ne récupèrent pas complètement. La plupart retrouvent toutefois la santé dans les six mois.

Les fistules carotidocaverneuses directes ne se rouvrent généralement pas après l’intervention. Des récidives de fistules carotidocaverneuses indirectes sont cependant parfois constatées.