best replica uhren is simple perform and simple to see. www.youngsexdoll.com forum created command through workspace altar. swiss grade replica-watches.is. your brilliant blend of delightful quality and delightful appearances could be the characteristic of who sells the best rolex replica. upscalerolex old-time appeal with a touch of modern sophistication.

tres-utile.fr

Crises de rage : définition, cause, symptômes, traitement

Rate this post

Les crises de rage sont des éclats émotionnels de colère et de frustration.

Elles commencent généralement entre le 12e et le 18e mois, et elles sont surtout fréquentes quand l’enfant a entre deux et trois ans. Il s’agit de la période du développement de l’enfant lors de laquelle l’enfant comme à prendre conscience de son individualité et à affirmer son indépendance par rapport à ses parents. C’est également un moment où l’enfant ne peut pas encore parler assez bien pour exprimer clairement ses besoins. Cette combinaison est idéale pour alimenter des crises de rage. La fatigue, la faim et la maladie peuvent rendre les crises de rage pires ou accroître leur fréquence. Dans la plupart des cas, les crises de rage deviennent progressivement de moins en moins nombreuses et disparaissent habituellement vers l’âge de quatre ans.

Lorsque votre enfant a une crise de rage, vous pourrez penser que c’est de votre faute, mais ce n’est pas le cas. Les crises de rage sont une partie normale du développement d’un enfant, et elles n’indiquent pas que vous êtes un mauvais parent ou que vous avez fait quelque chose de mal.

Les crises de rage de votre enfant peuvent inclure un ou plusieurs des comportements suivants :

  • pleurnichements
  • cris, pleurs, hurlements
  • coups de pied et de poing
  • suspension de la respiration
  • pincements
  • morsures
  • crispations du corps et battements dans tous les sens
  • Restez calme. Il est important de vous maîtriser. Si possible, ne laissez pas la crise de rage interrompre ce que vous êtes en train de faire, et ne réagissez pas par de la colère ou des menaces. Ceci aidera votre enfant à comprendre que les crises de rage ne sont pas une façon efficace d’attirer votre attention ou d’obtenir ce qu’il veut. Attendez qu’il se calme de lui-même et qu’il mette fin à la crise de rage pour discuter de son comportement.
  • Ignorez la crise de rage. Si possible, faites comme si rien ne se passait. Si votre enfant est dans un endroit sûr et si vous avez du mal à l’ignorer, quittez la pièce. Cependant, certains comportements ne doivent pas être ignorés, comme quand votre enfant donne des coups de pied à d’autres enfants ou les frappe, quand il jette des objets qui pourraient causer des dommages ou des blessures, ou quand il continue à crier pendant une période prolongée. Dans de telles situations, retirez votre enfant de cet environnement, ainsi que tous les objets pouvant être dangereux, et faites-lui savoir verbalement que de tels comportements sont inacceptables.
  • Retirez votre enfant de la situation. Si vous êtes chez vous, et si votre enfant ne se calme pas, emmenez-le dans une autre pièce et retirez tout ce qui pourrait le divertir, afin qu’il se calme. Si vous êtes dans un endroit public, ignorez la crise de rage, sauf si votre enfant risque de se blesser, ou de blesser quelqu’un d’autre. Dans un tel cas, la meilleure chose à faire est d’interrompre ce que vous êtes en train de faire et de quitter les lieux avec votre enfant.
  • Essayez de le distraire. Parfois, proposer à votre enfant une autre activité ou lui mettre un objet quelconque entre les mains, ou faire des grimaces, peut réussir à le distraire et le calmer.
  • Montrez que vous comprenez la frustration de votre enfant. Si vous montrez à votre enfant que vous comprenez ses émotions, vous parviendrez peut-être à le calmer, tout particulièrement s’il cherchait à attirer votre attention.
  • Montrez de l’appréciation à votre enfant quand il se comporte bien. Ceci renforcera sa tendance à bien se comporter.

Les stratégies suivantes peuvent aider à prévenir les crises de rage :

  • Établissez un emploi du temps régulier. Un emploi du temps régulier aide votre enfant à savoir à quoi s’attendre et lui donne un sens de sécurité.
  • Comportez-vous comme vous voudriez que votre enfant se comporte. Les enfants admirent leurs parents et observent constamment leur comportement. Si votre enfant vous voit contrôler votre colère et votre frustration en restant calme, il est probable qu’il imitera votre comportement quand il ressentira la même chose.
  • Donnez des choix à votre enfant. Le cas échéant, donnez plusieurs options à votre enfant et permettez-lui de choisir. Ceci lui donnera l’impression qu’il a un certain contrôle sur les circonstances.
  • Assurez-vous que votre enfant mange bien et dort suffisamment. Ceci aidera à éliminer les crises de rage causées par la fatigue et l’irritabilité.
  • Choisissez vos batailles. Ne vous énervez pas au sujet de choses secondaires ou banales, comme les vêtements que votre enfant voudrait porter. Essayez de limiter le nombre de fois que vous dites non .
  • Contrôlez le ton de votre voix. Si vous voulez que votre enfant fasse quelque chose, donnez l’impression que vous souhaitez qu’il le fasse plutôt que de donner l’impression que c’est un ordre.

Les crises de rage sont une partie normale de l’enfance, et elles diminueront progressivement. Cependant, si ces crises s’aggravent, ou si vous avez l’impression d’avoir du mal à les gérer, parlez-en à votre médecin.

L’American Academy of Pediatrics recommande que vous consultiez le pédiatre de votre enfant si :

  • les crises de rage s’aggravent après l’âge de quatre ans
  • elles sont tellement violentes qu’elles risquent de blesser votre enfant ou quelqu’un d’autre
  • votre enfant endommage régulièrement des objets
  • votre enfant cesse de respirer et s’évanouit
  • votre enfant se plaint de maux d’estomac ou de maux de tête, et il devient angoissé
  • vous êtes frustré(e) et ne savez pas comment réagir aux crises de rage de votre enfant, ou vous avez peur de discipliner excessivement votre enfant ou de lui faire du mal (AAP).