best replica uhren is simple perform and simple to see. www.youngsexdoll.com forum created command through workspace altar. swiss grade replica-watches.is. your brilliant blend of delightful quality and delightful appearances could be the characteristic of who sells the best rolex replica. upscalerolex old-time appeal with a touch of modern sophistication.

tres-utile.fr

Cancer de la parathyroïde : définition, cause, symptômes, traitement

Rate this post

Il existe quatre glandes parathyroïdes de la taille d’un petit pois situées dans le cou, près de l’arrière de la tyroïde, ou directement reliées à elle. Ces glandes libèrent l’hormone parathyroïdienne.

L’hormone parathyroïdienne (PTH) contribue à réguler la quantité de calcium de l’organisme. Si le taux de calcium devient trop bas, la PTH aide à en apporter davantage dans le sang. Pour ce faire, elle augmente la réabsoption du calcium par les intestins en réduisant la quantité de calcium rejetée dans les urines et en puisant du calcium dans les os.

Lorsque les glandes parathyroïdes produisent trop de PTH, cela se traduit par une maladie appelée hyperparathyroïdie. Cela est souvent dû à une tumeur à l’une des glandes paratyroïdes. Dans la plupart des cas, la tumeur est bénigne, ce qui implique qu’elle n’est pas cancéreuse. Les tumeurs cancéreuses de la parathyroïde sont rares.

Les médecins ne savent pas exactement ce qui amène certaines parsonnes à développer un cancer de la parathyroïde. Il existe néanmoins des facteurs de risque qui constituent un terrain favorable au développement de cette maladie. Un des facteurs de risque bien connu sont les antécédents familiaux du cancer de la parathyroïde.

Selon le National Cancer Institute, il existe deux maladies héréditaires pui peuvent augmenter le risque de développer ce type de cancer. Il s’agit de :

  • l’hyperparathyroïdie familiale isolée
  • la néoplasie endocrinienne multiple (NEM) de type I

Il est important de bien comprendre qu’il s’agit d’une affection très rare. En cas de tumeur aux glandes de la parathyroïde, il est plus probable qu’il s’agisse d’une affection bénigne plutôt que cancéreuse. Selon le Stanford Medicine Cancer Institute, seulement 1 % environ des personnes pour lesquelles un diagnostic d’hyperparathyroïdie a été établi développent des tumeurs malignes (Stanford).

La plupart des symptômes du cancer de la parathyroïde ne sont pas causés par le cancer lui-même. Ils résultent plutôt de l’hypercalcémie que ce type de cancer provoque.

Certains de ces symptômes sont les conséquences manifestes du taux élevé de calcium dans le sang et de l’affaiblissement croissant des os. Il s’agit notamment :

  • de douleurs dans les os
  • d’os cassés ou fracturés
  • de calculs rénaux

Beaucoup d’autres symptômes sont plus généralisés. Ils peuvent notamment se traduire par :

  • des courbatures
  • une faiblesse musculaire
  • une fatigue générale
  • des nausées
  • une sensation de soif inhabituelle

D’autres symptômes peuvent également se manifester :

  • de la constipation
  • des mictions fréquentes et excessives
  • des vomissements
  • une perte de poids inexpliquée
  • une perte d’appétit
  • des ulcères de l’estomac
  • des changements dans la voix comme un enrouement
  • des douleurs sur le côté, dans le dos ou l’abdomen qui ne disparaissent pas.
  • des difficulté de concentration
  • une dépression

Il peut être très difficile pour un médecin de diagnostiquer un cancer de la parathyroïde. Il est en effet généralement difficile de distinguer les tumeurs cancéreuses rares de la parathyroïde des tumeurs bénignes beaucoup plus communes de la parathyroïde.

Lorsque le médecin penche pour l’hypothèse d’un cancer, il débutera souvent sa méthode de diagnostic en palpant le cou. Selon la City of Hope ( un centre de traitement du cancer basé en Californie), les tumeurs cancéreuses de la parathyroïde peuvent ainsi être détectées dans 30 % des cas (City of Hope).

Le médecin pourra également effectuer plusieurs analyses de sang. Dans la mesure où une tumeur incite les glandes à libérer trop de PTH, il vérifiera la quantité de PTH présente dans le sang. Des niveaux élevés de PTH provoquent une augmentation du calcium présent dans le sang. Le médecin pourra ainsi vérifier le taux de calcium contenu dans le sang.

Si le médecin continue à suspecter un cancer de la parathyroïde après ces tests, il procédera à des examens d’imagerie. Les examens possibles incluent notamment :

  • un scanner
  • une échographie
  • une angiographie (radiographie avec produit de contraste spécial)
  • une scintigraphie sous sestamibi/TEMP/TDM (un scanner qui utilise la protéine sestamibi et un composant radioactif afin de localiser les anomalies de la glande parathytoïde). TEMP/TDM signifie tomographie d’émission monophotonique-tomodensitométrie.

Le traitement du cancer de la parathyroïde implique généralement deux thérapies : une pour éliminer le cancer et une autre pour traiter les taux élevés de calcium dans le sang.

Une chirurgie est généralement nécessaire pour retirer la tumeur. Elle peut être envisagée même si le médecin n’est pas certain que la tumeur soit cancéreuse.

Dans certains cas, le médecin peut ne pas être en mesure d’identifier laquelle des glandes parathyroïdes est atteinte par la tumeur. Le cas échéant, le chirurgien devra vérifier toutes les glandes au cours de l’opération afin d’identifier celle qui est cancéreuse.

Traiter le niveau élevé de calcium dans le sang implique généralement un traitement médicamentaux. Dans certains cas, une administration par voix intraveineuse peut s’avérer nécessaire.

Le cancer de la parathyroide peut être à l’origine de métastases atteignant les poumons, les os ou d’autres parties du corps. Même dans le cas où le cancer n’a provoqué aucune métastase et que le chirurgien a retiré la totalité de la tumeur, le cancer est susceptible de revenir.