best replica uhren is simple perform and simple to see. www.youngsexdoll.com forum created command through workspace altar. swiss grade replica-watches.is. your brilliant blend of delightful quality and delightful appearances could be the characteristic of who sells the best rolex replica. upscalerolex old-time appeal with a touch of modern sophistication.

tres-utile.fr

Astigmatisme : définition, cause, symptômes, traitement

Rate this post

L’astigmatisme est un problème de vue courant causé par une déformation de la cornée. L’astigmatisme est la conséquence d’une courbure irrégulière de la surface frontale de l’œil (la cornée) ou de son cristallin. Cette irrégularité peut modifier la manière dont la lumière atteint la rétine (ou est réfractée). Il en résulte une vision brouillée, floue ou déformée. Les erreurs réfractives peuvent prendre la forme d’hypermétropie et de myopie.

Causes

La cause de l’astigmatisme n’est pas connue, mais la génétique est un facteur important. L’astigmatisme est souvent présent à la naissance mais se développe plus tard dans la vie. Il peut également être la conséquence d’une lésion ou chirurgie oculaire. L’astigmatisme s’accompagne souvent de myopie ou d’hypermétropie.

Types

Les deux principaux types d’astigmatisme sont :

L’astigmatisme cornéen

L’astigmatisme cornéen est la conséquence d’une imperfection de la cornée.

L’astigmatisme du cristallin, ou interne

L’astigmatisme interne est la conséquence d’une imperfection du cristallin.

Risques

L’astigmatisme peut survenir chez l’enfant comme chez l’adulte. Votre risque d’astigmatisme peut être supérieur si vous présentez l’un ou l’autre des facteurs suivants :

  • des antécédents familiaux d’astigmatisme ou d’autres troubles oculaires, tels qu’un kératocône (dégénérescence de la cornée) ;
  • cicatrisation ou épaississement de la cornée ;
  • myopie (vision à distance brouillée) ou hypermétropie (vision proche brouillée) ;
  • des antécédents de divers types de chirurgie oculaire, comme une chirurgie de la cataracte (ablation chirurgicale d’un cristallin terni).
  • Selon les résultats d’une étude publiés dans le numéro d’octobre 2011 de la revue Ophthalmology, il est possible que votre risque d’astigmatisme soit plus important si votre mère fumait alors qu’elle était enceinte de vous.

Symptômes

Les symptômes de l’astigmatisme peuvent différer d’une personne à une autre. Certaines personnes ne connaissent pas de symptômes. Symptômes d’astigmatisme :

  • vision brouillée, déformée ou floue à toute distance (proche ou éloignée) ;
  • difficulté à voir de nuit ;
  • fatigue oculaire (asthénopie) ;
  • strabisme ;
  • irritation oculaire ;
  • maux de tête.

Si vous constatez des symptômes d’astigmatisme, consultez un médecin. Il est possible que certains d’entre eux soient la conséquence d’autres problèmes de santé ou de vue.

Diagnostic

L’astigmatisme est diagnostiqué par un optométricien (c’est-à-dire, un professionnel de santé agréé qui diagnostique les troubles de la vue et les maladies oculaires) ou un ophtalmologue (médecin spécialiste de l’œil qui traite, médicalement et chirurgicalement, des problèmes de vue et des maladies oculaires), à partir d’un examen complet de l’œil. Tests auxquels peuvent recourir les optométriciens et ophtalmologues lors d’un examen oculaire, dans le but de diagnostiquer l’astigmatisme :

Test d’évaluation de l’acuité visuelle

Au cours d’un test d’évaluation de l’acuité visuelle, l’optométricien ou ophtalmologue vous demandera de lire des lettres sur un tableau situé à une distance spécifique, afin de déterminer si vous pouvez voir les lettres.

Test de réfraction

Les tests de réfraction sont réalisés au moyen d’un appareil appelé réfracteur optique. Cet appareil est équipé de multiples verres correcteurs (similaires à des verres oculaires) de diverses puissances. L’optométricien ou ophtalmologue vous demandera de lire un tableau en regardant à travers des verres de puissances différentes positionnés sur le réfracteur optique, jusqu’à ce qu’il identifie le verre le plus propre à corriger votre vue de manière adéquate.

Kératométrie

Lors d’un examen kératométrique, l’optométricien ou ophtalmologue examine votre œil au moyen d’un kératoscope pour mesurer la courbure de votre cornée et déceler d’éventuelles imperfections.

Traitement

Il arrive que les cas d’astigmatisme bénin ne requièrent pas de traitement. L’astigmatisme à l’origine de problèmes de vue peut être traité par un optométricien ou un ophtalmologue, à l’aide de l’une ou l’autre des méthodes suivantes :

Verres correcteurs

Lentilles de contact et verres correcteurs prescrits par un optométricien ou un ophtalmologue constituent le traitement le plus courant et le moins invasif de l’astigmatisme.

Orthokératologie

L’orthokératologie emploie des lentilles de contact rigides pour corriger temporairement les irrégularités de la courbure de la cornée. Les lentilles de contact rigides sont portées durant des périodes limitées, par exemple, durant les heures de sommeil, mais pas au cours de la journée. Avec une orthokératologie, certaines personnes ont une bonne vue au cours de la journée sans verres correcteurs. Le bénéfice de l’orthokératologie disparaît si elle est interrompue et la vision redevient d’ordinaire ce qu’elle était avant le traitement.

Chirurgie

En cas d’astigmatisme grave, votre médecin peut recommander une chirurgie réfractive. Ce type d’intervention suppose l’emploi de lasers ou de petits scalpels pour modifier la forme de la cornée afin de corriger définitivement l’astigmatisme. Les trois interventions les plus couramment pratiquées pour corriger l’astigmatisme sont la kératomileusis in-situ (Laser-Assisted In-Situ Keratomileusis, LASIK), la kératectomie photo-réfractive et kératectomie radicale. Toute chirurgie comporte des risques. Avant une chirurgie correctrice de l’astigmatisme, entretenez-vous des risques et avantages avec votre médecin.

Long terme

Généralement, la vision peut être corrigée au moyen de verres correcteurs ou après une chirurgie correctrice. Il n’existe, à ce jour, aucun moyen connu de prévenir l’astigmatisme.

Complications

En cas d’astigmatisme non corrigé d’un œil, une amblyopie (œil paresseux) peut survenir.