best replica uhren is simple perform and simple to see. www.youngsexdoll.com forum created command through workspace altar. swiss grade replica-watches.is. your brilliant blend of delightful quality and delightful appearances could be the characteristic of who sells the best rolex replica. upscalerolex old-time appeal with a touch of modern sophistication.

tres-utile.fr

Incontinence nocturne : définition, cause, symptômes, traitement

Rate this post

L’incontinence nocturne est la perte de contrôle de la miction pendant la nuit. Le terme médical désignant l’incontinence est l’énurésie nocturne. L’incontinence peut être un phénomène embarrassant, mais dans beaucoup de cas il est parfaitement normal. La Société américaine de psychiatrie infantile et adolescente (AACAP) estime que 15 pour cent des enfants de plus de trois ans mouillent leur lit (AACAP, 2011).

L’incontinence nocturne est une étape normale de développement chez certains enfants. Cependant, elle peut constituer le symptôme d’une maladie chez l’adulte. Environ 2 pour cent d’adultes souffrent d’incontinence nocture, d’après l’Association nationale pour la continence (NAFC, 2012).

Des troubles physiques et psychiques peuvent provoquer l’incontinence chez certains individus. Les causes courantes d’incontinence chez l’enfant et l’adulte sont les suivantes :

  • vessie de petite taille
  • infection des voies urinaires
  • angoisse, peur ou insécurité
  • élargissement de la prostate
  • apnée du sommeil (interruption anormale de la respiration pendant le sommeil)
  • constipation

Des déséquilibres hormonaux peuvent aussi provoquer l’incontinence chez certaines personnes. Nous produisons tous une hormone appelée vasopressine (AVP). L’AVP donne l’ordre à l’organisme de ralentir la production d’urine pendant la nuit. Cette réduction du volume de la mictions permet à une vessie de taille normale de conserver les urines pendant la nuit. Les personnes ne produisant pas l’AVP en quantité suffisante peuvent souffrir d’énurésie nocturne parce que leur vessie ne peut contenir l’urine.

Le diabète peut aussi provoquer l’incontinence. Les diabétiques ne produisent pas de glucose (sucre) en quantité normale et leur organisme peut produire une plus grande quantité d’urine. Cette augmentation de production d’urine peut provoquer l’incontinence chez des enfants ou des adultes qui n’en souffriraient pas en l’absence du diabète.

Le sexe et les facteurs génétiques comptent parmi les facteurs de risque de l’incontinence. Les garçons comme les filles peuvent avoir des épisodes d’énurésie nocture dans leur petite enfance. Mais les garçons risquent plus de mouiller leurs draps lorsqu’ils sont plus grands. La clinique Mayo estime que les hommes souffrent d’incontinence 50 pour cent de plus que les femmes (Mayo Clinic, 2012).

Les antécédants familiaux jouent également. Le risque augmente si un parent, un frère ou une sœur ou un autre membre de la famille ont souffert d’incontinence.

L’incontinence est aussi plus fréquente chez les enfants souffrant de trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H). Le lien entre incontinence et TDA/H n’est pas entièrement élucidé par les chercheurs.

Certains changements dans le mode de vie peuvent mettre un terme à l’incontinence. Fixer des limites à l’absorption de liquides joue un rôle important dans le contrôle de l’incontinence. Essayez de ne pas boire de l’eau ou d’autres boissons dans les heures qui précèdent le coucher pour réduire les risques d’accident Prenez l’essntiel de vos besoins quotidiens en liquides avant l’heure du dîner. Cela permettra de faire en sorte que la vessie sera à peu près vide quand vous irez dormir. Supprimez les boissons caféinées ou alcoolisées le soir, la caféine et l’alcool sont des irritants pour la vessue et risquent d’augmenter encore la miction.

Mettez au point un programme pour aller aux toilettes pour éviter l’incontinence pendant la nuit. Cela signifie simplement que vous urinerez à des horaires précis, toutes les heures ou toutes les deux heures par exemple. Soulagez-vous juste avant d’aller vous coucher pour vider votre vessie avant de dormir.

L’incontinence peut parfois survenir à la suite d’un évènement angoissant dans la vie de l’enfant. Une dispute à la maison ou à l’école peut conduire votre enfant à avoir des accidents nocturnes. La naissance d’un petit frère ou d’une petite sœur, un déménagement ou tout autre changement du rythme quotidien peut être angoissant pour l’enfant et éventuellement provoquer une incontinence. Parlez-en à votre enfant. La compréhension et la compassion peuvent aider votre enfant à mieux vivre cette situation, ce qui mettra fin le plus souvent aux épisodes d’incontinence.

Ne punissez pas un enfant qui a mouillé ses draps. Félicitez-le quand il reste sec. Cela l’aidera à être fier de ne pas mouiller son lit.

Une incontinence liée à une maladie doit être traitée et des simples ajustements du quotidien ne suffiront pas. Des médicaments peuvent soigner différentes maladies dont l’incontinence est un symptôme. Par exemple :

  • antibiotiques pour traiter une infection des voies urinaires
  • anticholinergiques pour soigner une inflammation de la vessie
  • acétate de desmopressine pour augmenter le taux d’AVP afin de ralentir la production d’urine nocturne
  • bloquants de l’androstanolone pour réduire le gonflement du pancréas

Il est également important de contrôler les maladies chroniques comme la diabète et l’apnée du sommeil. Une incontinence liée à une maladie se résoudra normalement avec un traitement adéquat.

La plupart de enfants passent l’âge de l’incontinence avant sept ans environ. À cet âge, le contrôle de la vessie s’est affermi et s’est développé plus complètement. Des changements de mode de vie, les traitements médicaux et le soutien de la famille et des amis aident les enfants comme les adultes à surmonter l’incontinence nocturne.